/news/politics
Navigation

Chantier Davie: le NPD presse le gouvernement Trudeau

Alexandre Boulerice
Photo d'Archives Alexandre Boulerice

Coup d'oeil sur cet article

Le NPD presse le gouvernement Trudeau de confirmer ses intentions sur l’octroi du contrat du projet Resolve au chantier maritime de la Davie avant la date butoir du 30 novembre.

Le lieutenant québécois du NPD, Alexandre Boulerice, a écrit jeudi au ministre de la Défense nationale, Harjit Sajjan, pour lui demander de cesser de tergiverser dans le dossier du chantier de Lévis.

«Je vous demande donc de corriger le tir dans les plus brefs délais», écrit le député néo-démocrate dans une lettre envoyée au ministre.

«En plus de mettre des centaines d’emplois en péril, ce retard laisse encore une fois la Marine canadienne en plan alors qu’elle est toujours sans navire de ravitaillement. (...) Il est maintenant (temps) de donner suite à vos engagements pour la transparence en donnant des réponses claires dans ce dossier», poursuit-il.

À l’issue d’une rencontre fédérale-provinciale, lundi à Ottawa, les premiers ministres Justin Trudeau et Philippe Couillard ont assuré que les travailleurs de la Davie ne feraient pas les frais de la révision du processus d'attribution du contrat du projet Resolve.

Le premier ministre du Québec avait soutenu avoir obtenu les garanties de son homologue fédéral au sujet de ce contrat évalué à 700 millions $ pour la conversion d'un porte-conteneurs en un navire de ravitaillement militaire au chantier de Lévis.

M. Trudeau s’était dit préoccupé par le sort des travailleurs, sans toutefois confirmer que le contrat serait octroyé d’ici le 30 novembre, la date butoir.

«Évidemment, nous sommes préoccupés par le sort des travailleurs, comme l’a dit mon ami Philippe, mais la réalité est que nous devons nous assurer d’un système ouvert et transparent et responsable et nous allons réparer les dégâts qui ont été faits par le gouvernement antérieur tout en s’assurant qu’on obtienne ce dont les Canadiens et les Forces armées ont besoin à un prix responsable et nous allons penser évidemment aux travailleurs qui sont inquiets pour leurs emplois», avait soutenu le premier ministre canadien.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.