/lifestyle/hangout
Navigation

Les coups de cœur de Luc Langevin

Les coups de cœur de Luc Langevin
Photo Agence QMI, Pascale Lévesque

Coup d'oeil sur cet article

Il nous fascine. À la télévision comme sur la scène, sa magie est hypnotisante.

L’illusionniste Luc Langevin, originaire de Québec, considère maintenant Montréal comme son chez soi. Il se rappelle d’ailleurs, comme si c’était hier, sa première fois dans la grande métropole lorsqu’il avait visité une boutique de magie. Il nous dévoile maintenant ses adresses chouchous de la ville.

Le restaurant favori ?

Bistro Lustucru
Photo courtoisie
Bistro Lustucru

Il y en a plusieurs, mais l’un qui me vient spontanément à l’esprit est le Bistro Lustucru. Il est situé sur l’avenue du Parc. Je suis un amateur de tartares et ils en concoctent de très bons, dont les tartares au cerf ou au canard. En fait, leur spécialité est leur bar à cru. Sinon, j’aime le Geppetto, pour leurs pizzas vraiment délicieuses.

L’endroit où prendre un café ?

Café Campanelli
Photo courtoisie
Café Campanelli

Je vous dirais le Café Campanelli. Il est situé juste à côté de chez moi, dans le quartier Saint-Henri. C’est un tout petit café très local. J’y prends toujours un bon café moka, mais ils font simplement du bon café. On y trouve de bons sandwichs, ça me dépanne souvent le midi. J’adore ça.

L’activité préférée ?

Lorsque je suis en congé, j’aime beaucoup faire du jogging. Je te dirais que quand je peux, je cours environ trente minutes le long du canal Lachine. Encore une fois, c’est près de chez moi et le fait de courir me détend énormément. La course me permet d’évacuer mes pensées et c’est une façon pour moi de relaxer. Je ne pense à rien quand je cours.

L’endroit où se ressourcer ?

Le canal Lachine
Photo Le Journal de Montréal, Pierre-Paul Poulin
Le canal Lachine

Encore une fois, je dirais le canal Lachine. C’est véritablement, pour moi, un endroit idéal pour la détente. Tout au long, on y trouve des parcs, des tables à pique-nique, des activités de toutes sortes. C’est aménagé pour être accueillant. Lorsque je ne cours pas, j’aime bien profiter du beau temps et regarder les gens à bord de leur kayak ou jouer au frisbee. Ça me fait penser un peu à Miami! Je sais que la comparaison peut sembler douteuse, parce qu’on a le canal au lieu de la plage, mais c’est quand même situé juste à côté du centre-ville, dans le sud de la ville. On ne peut pas tout avoir dans la vie!

Une adresse secrète à découvrir ?

Le Planétarium
Photo courtoisie
Le Planétarium

Le Planétarium. Tout le monde sait que ça existe, mais on y est allé qu’une seule fois, au cours des visites scolaires. Personne ne pense à s’y rendre un jour de congé, alors que c’est vraiment très bien. Il y a des projections de films diffusés sous le dôme qui invitent les gens à les regarder couchés sur le dos. Ça nous transporte. Il y a quelque chose de magique à l’expérience.

L’événement culturel le plus couru ?

Complétement Cirque
Photo Agence QMI, Joêl Lemay
Complétement Cirque

Le Festival Montréal Complètement Cirque, organisé par la TOHU et d’autres comités. Je suis un amateur de l’art circassien, c’est tellement original! L’événement présente des acrobaties et l’art de la rue, ainsi que des spectacles qui proviennent du monde entier. Toute la famille est bienvenue et ça c’est chouette.

Si j’étais maire de Montréal, je...

Oh, mon Dieu, il faut absolument régler la circulation. C’est difficile de ne pas trouver une rue qui n’est pas barrée. Ça prend une éternité pour se rendre du point A au point B. C’est vraiment un gros problème. Alors, il faudrait mettre sur pied des comités qui permettraient au monde de la construction de se parler. Ça suffit de faire des détours vers un autre chantier de construction!

Le plus beau souvenir de la métropole?

Je devais avoir onze ans et la première fois que je suis entré dans une boutique de magie, c’était à Montréal. Mes parents avaient fait tout le trajet depuis la ville de Québec, juste pour m’y amener. D’ailleurs, l’endroit existe encore. C’est situé sur Van Horne et ça s’appelle Perfect Magic. Je disjonctais tellement sur les accessoires, les livres et les tours de magie et je me rappelle avoir dépensé 250 dollars à l’époque, ce qui était une fortune! J’y repense souvent, lorsque je rentre dans une station de métro.

Un mot pour décrire Montréal?

Deux mots. Chez moi. Je suis originaire de Québec et pourtant je n’y retournerais pas. Je me sens vraiment chez moi à Montréal.