/news/currentevents
Navigation

Policier soupçonné de rage au volant

L’homme aurait reculé deux fois avec son VUS personnel dans la voiture d’un citoyen

Vidéo spvm
Capture d'écran Après avoir discuté longuement avec le citoyen, le policier remonte dans sa voiture d’un pas rapide. On voit ensuite le citoyen placer sa voiture derrière le VUS blanc. Par la suite, le chauffeur du VUS reculera deux fois dans la voiture du citoyen.

Coup d'oeil sur cet article

Un policier de Montréal fait l’objet d’une enquête pour avoir reculé deux fois avec son VUS personnel dans la voiture d’un citoyen, vraisemblablement lors d’un accès de rage au volant.

Les événements remontent à plusieurs mois, mais un extrait vidéo provenant d’une caméra de sécurité a été rendu public sur YouTube ce mois-ci.

Le Collectif opposé à la brutalité policière (COBP) a publié sur son site web la description des événements, qui aurait été rédigée par le citoyen impliqué dans l’incident.

Il était environ 23 h 30, le soir du 14 janvier, quand l’automobiliste s’est immobilisé sur le boulevard LaSalle devant un arrêt obligatoire.

Le policier, qui terminait sa journée, aurait omis de faire son arrêt et aurait poursuivi sa route à grande vitesse, selon ce qu’on peut lire sur le site du COBP.

Pour une raison qui sera déterminée lors de l’enquête, le citoyen, qui était déjà connu des agents du secteur, a suivi le policier jusque chez lui.

C’est à ce moment que la vidéo débute. On voit le VUS blanc se garer dans une entrée privée et, quelques secondes plus tard, l’automobile de couleur foncée qui s’immobilise de façon à bloquer la rue.

Les deux hommes sortent ensuite de leur véhicule respectif et commencent à se parler. Sur les images (sans son), le duo semble discuter calmement. Or, selon le récit du citoyen, le policier l’aurait menacé et lui aurait hurlé au visage.

Enquête

Après trois minutes, les hommes remontent en voiture et l’automobiliste replace la sienne devant l’entrée privée de la résidence du policier, lui bloquant ainsi la sortie.

L’agent, visiblement en colère, a reculé deux fois dans la voiture avec son VUS. Chaque fois, il semblait appuyer assez vigoureusement sur la pédale d’accélération. Le citoyen a ensuite pris la fuite.

Le dossier a été remis au Directeur des poursuites criminelles et pénales, a indiqué le commandant Ian Lafrenière, porte-parole de la police de Montréal, qui n’était pas en mesure de commenter l’affaire puisque l’enquête est en cours.

Le commandant Lafrenière a toutefois confirmé qu’il s’agissait de l’un de leurs employés et qu’il n’a pas été suspendu.

Brèves

Vous désirez réagir à ce texte dans nos pages Opinions?

Écrivez-nous une courte lettre de 100 à 250 mots maximum à l'adresse suivante:

Vous pouvez aussi nous écrire en toute confidentialité si vous avez de l'information supplémentaire. Merci.