/misc
Navigation

Une première victoire chez les pros!

Maude-Aimee Leblanc
Photo Courtoisie Maude-Aimée a savouré sa première victoire chez les pros.

Coup d'oeil sur cet article

«La gagnante est... the winner is... Maude-Aimée LeBlanc!» Tout athlète rêve d’entendre des paroles du genre. Je viens de goûter à cette grande satisfaction pour la première fois après avoir remporté, mardi, mon premier tournoi chez les professionnelles!

Ça s’est déroulé sur le circuit Suncoast. J’ai remis des cartes de pointage de -1 et -7, ce qui m’a valu la victoire par un coup. Le Suncoast est de moindre importance. Ce n’est pas le Symetra Tour et encore moins la LPGA, n’empêche, j’ai enfin brisé la glace. C’est bon pour le moral.

Cette compétition était l’une des deux que j’avais ajoutées à mon agenda en prévision du Q-school, cet événement très important pour mon futur qui aura lieu du 2 au 6 décembre.

Pour ceux qui n’ont pas lu ma chronique ces dernières semaines, le Q-school se déroulera sur cinq jours. Il s’agit d’une formule unique, exigeante, éreintante qui permet en fin de compte à quelques filles seulement, potentiellement, de pouvoir accéder à la LPGA en 2016.

Les deux épreuves du Suncoast Tour que je me suis imposées avaient lieu sur les deux mêmes parcours de golf que ceux où plusieurs jeunes athlètes comme moi se retrouveront pour le Q-school bientôt.

Mon but était, vous le devinez, de mieux connaître les terrains et de peaufiner ensuite un plan de match pour chacun. Tous deux se révèlent très différents l’un de l’autre. Le premier est long, dégagé, ouvert. C’est sur celui-ci, le Jones, que j’ai triomphé.

C’est l’étroitesse de l’autre site que l’on remarque tout de suite. Même s’il est plus court, le niveau de difficulté qu’il impose grimpe d’un cran, ou deux même, en comparaison au premier.

Concentration et stratégie

C’est sur ce dernier que je passerai plus de temps d’ici le jour J. Il représente un plus grand défi pour moi parce qu’il requiert davantage de réflexion et de concentration sur le plan stratégique. Il sera essentiel d’évaluer précisément mes cibles à atteindre à partir du tertre de départ.

Le vent sera un facteur clé aussi puisqu’il souffle toujours avec vigueur ici. S’il fallait que la direction des vents change chaque jour en plus, alors nous aurons eu l’impression de disputer la compétition sur quatre terrains différents, plutôt que deux.

Avec une victoire en poche, vous devinez que je suis évidemment contente de la qualité de mon jeu présentement. Rien n’est joué d’avance évidemment. Je devrai dans les prochains jours continuer de viser des améliorations avec mes nouveaux cocheurs (wedges) et mon fer droit autour de la coupe. Je suis ravie de mes récents choix de nouveaux bâtons.

Je vais m’astreindre à un agenda fort chargé d’ici le Q-school et ses cinq journées d’épreuves.

Par ailleurs, en début de semaine, c’était le dernier tournoi de la saison pour les filles de la LPGA, à Naples, ici en Floride. Christie Kerr l’a emporté, par contre le titre de Joueuse par excellence en 2015 échoit à Lydia Ko pour la deuxième fois d’affilée. Cet honneur ne vient pas tout seul: il est accompagné d’une bourse d’un million de dollars.

Lydia n’est âgée que de 18 ans seulement. C’est absolument incroyable tout ce qu’elle a déjà accompli à un si jeune âge. Félicitations Lydia!

– Propos recueillis par Yvan Martineau

Brèves

Vous désirez réagir à ce texte dans nos pages Opinions?

Écrivez-nous une courte lettre de 100 à 250 mots maximum à l'adresse suivante:

Vous pouvez aussi nous écrire en toute confidentialité si vous avez de l'information supplémentaire. Merci.