/24m/city
Navigation

Rue Brébeuf : le nouveau trottoir ridiculement étroit

Trottoir Brébeuf
Photo Courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Le nouveau trottoir ridiculement étroit le long de la piste cyclable de la rue Brébeuf fait sortir de ses gonds des élus municipaux qui se moquent de la décision du maire de Montréal, Denis Coderre.

Luc Ferrandez, maire du Plateau-Mont-Royal et chef de Projet Montréal a souhaité la bienvenue aux unijambistes qui selon lui seront les seuls utilisateurs de ce petit trottoir de 70cm.

Il accuse le maire Coderre d'avoir dessiné les plans dans son sous-sol.

«C’est inacceptable qu'en 2015, on diminue de moitié un trottoir utilisé quotidiennement par milliers de piétons», a-t-il déploré.

M. Ferrandez soutient que ce trottoir est emprunté par les utilisateurs de la piscine du parc Laurier.

«S’il y a un usager que je sais qui ne l’a jamais utilisé, c’est Coderre. Il y a tout de même 6400 personnes qui utilisent la piscine et à moins de faire un bond vers la piscine, je ne vois pas comment ils s’y rendent», souligne-t-il.

Le maire Coderre s’explique mal les vives réactions suscitées par la destruction de ce trottoir.

«Ce trottoir n’était presque pas utilisé. Il était tellement important, qu’il n’était même pas déglacé l’hiver», a-t-il soutenu.

M. Ferrandez quant à lui n’a pas tardé à répliquer au maire.

«Qu’il arrête cette fable-là, le trottoir était déneigé, mais maintenant à 70 cm, il n’y a aucune chenillette qui passera par-là», mentionne-t-il.

Estimant avoir fait le tour du sujet, M. Coderre a qualifié de «milice radicale» ceux qui critiquent le trottoir.

Il a convenu que cet accotement de 0,70 cm n’est pas là pour être utilisé par les piétons.

«Ce n'est pas fait pour être un trottoir. Je voulais qu'on règle ça pour avoir une piste cyclable. Les ingénieurs ont été créatifs, mais on va en revenir», a-t-il fait valoir.

Rappelons que le trottoir du côté ouest de la rue Brébeuf a été rétréci cette semaine lors de travaux pour sécuriser la piste cyclable.

La sécurisation de la piste, qui avait pourtant été approuvée par l’administration Codere, avait été suspendue par le maire, car il y aurait eu perte de cases de stationnement.

Montréal a ensuite réactivé le projet, mais en annonçant que le trottoir disparaîtrait.

Devant les critiques, la ville a finalement annoncé la semaine dernière qu’il y aurait un petit trottoir.