/travel
Navigation

Une «formidable» aventure

Coup d'oeil sur cet article

Artiste montréalaise d’origine marocaine, La Bronze voit présentement les portes de l’Europe s’ouvrir grâce à sa reprise en arabe de Formidable, de Stromae. «C’est certainement un tournant dans ma carrière», dit-elle.

Nadia Essadiqi vient de faire un voyage en Europe qu’elle n’oubliera pas de sitôt. Grâce au succès de sa version de Formidable, la chanteuse qui se fait appeler­­ La Bronze a été invitée sur divers plateaux en France et en Belgique. Elle a notamment chanté à l’émission Le Petit Journal, devant plusieurs millions de téléspectateurs.

Mais aussi, bien malheureusement, l’artiste de 30 ans s’est retrouvée à Paris au lendemain des attentats du 13 novembre. «J’étais au Maroc lorsque j’ai appris la nouvelle des attentats, mentionne-t-elle. J’étais là-bas pour un événement qui s’appelle Visa for Music et qui réunissait tous les professionnels de l’industrie de la musique d’Afrique et du Moyen-Orient.»

«J’ai eu la même réaction que tout le monde en voyant les nouvelles. C’était un grand choc avec beaucoup de tristesse, de douleur et d’incompréhension.»

Malgré cette nouvelle, Nadia n’était pas inquiète à l’idée de se rendre à Paris dès le lendemain des événements. «Je crois beaucoup au flow et je me disais que tout allait bien se passer. Tout ce qui était prévu à l’horaire, on l’a fait, sauf un truc qui a été annulé. [...] Je n’ai pas pensé laisser tomber d’autres événements, car je n’ai pas envie de vivre ma vie dans la peur. Quoi qu’il arrive, j’ai envie de faire confiance à la vie et aux gens. Et dans un contexte comme celui-là, dans un grand moment de douleur, je trouve que l’art et la musique font du bien.»

Chaleur humaine

Devant faire de la promotion, elle a passé cinq jours à Paris, en pleine tourmente des après-attentats. «Ç’a été rock’n roll, reconnaît-elle. J’ai été à Bruxelles aussi, pour faire une journée d’entrevues. C’était un peu intense aussi là-bas.»

L’ambiance à Paris était «très lourde et très grise, mentionne-t-elle. Je sentais une grande douleur palpable dans l’air ambiant. Et, en même temps, un grand sentiment de chaleur humaine et de communauté.»

Étant sur place pour y présenter notamment sa version de Formidable, la chanteuse reconnaît que l’interprétation de la chanson a pris une connotation nettement différente à la suite des malheureux événements. «Je ne me suis pas penchée sur toutes les déviations de sens que ça pourrait avoir, mais c’est sûr que ça peut prendre plusieurs significations.»

Tournant décisif

La Bronze, qui fait carrière dans la musique depuis quelques années, en plus d’être comédienne, n’hésite aucunement lorsqu’on lui demande si Formidable constitue un tournant pour elle. «Certainement. C’est ça qui nous a ouvert la porte de l’autre bord de l’océan.»

Son gérant avait déjà tenté quelques percées en Europe l’an dernier, sans succès. Le buzz de Formidable sur le web aura tout changé. «C’était déjà prévu que mon album sorte en Belgique, mais il n’y avait rien d’autre», précise-t-elle.

À la suite de son récent passage outre-mer, La Bronze a déjà reçu plusieurs propositions de compagnies de disques françaises. «Nous allons bientôt prendre une décision pour le lancement de mon deuxième album là-bas», mentionne-t-elle. En espérant que son prochain passage outre-mer soit moins chaotique.


La Bronze sera en spectacle ce samedi au Montréal, Arts interculturels (M.A.I.). Pour les détails: labronze.ca