/entertainment/shows
Navigation

Même Céline Dion a besoin d'une coach

ART-MONIQUE CARDINAL
Sébastien St-Jean / Agence QMI En plus de son travail auprès de Céline Dion, Monique Cardinal a déjà aidé d’autres stars telles que Véronic Dicaire.

Coup d'oeil sur cet article

Même la chanteuse qui possède une des plus grandes voix au monde a besoin d’un coach. Depuis juillet, la Montréalaise Monique Cardinal assiste Céline Dion dans sa préparation vocale pour ses spectacles à Las Vegas.

Déjà, son apport se fait sentir quand ­Céline monte sur scène au Caesars Palace. Depuis peu, la star chante du jazz, ce qu’elle ne faisait pas auparavant. «Elle fait des improvisations, elle va beaucoup dans les aigus. Elle fait des sons qu’elle ne faisait pas avant», confie Monique Cardinal, dans une entrevue exclusive au Journal.

Gentille et discrète, fuyant les projecteurs, Mme Cardinal se considère plus comme une «coach» qu’une professeure. «On travaille surtout les vocalises, pour ­solidifier son instrument. Il faut qu’elle garde une souplesse et une résistance.»

C’est par l’entremise de Véronic DiCaire, avec qui elle travaille depuis 15 ans, que Monique Cardinal est entrée en contact avec Céline Dion.

«Elle lui parlait de moi depuis deux ans. Céline lui posait beaucoup de questions sur sa voix, elle lui demandait pourquoi sa voix ne se fatiguait pas et comment elle tenait bon. [...] Depuis qu’on travaille ensemble, elle a étendu son registre.»

Monique Cardinal a vu son quotidien changer cet automne. Elle passe une ­semaine par mois à Las Vegas, où elle ­travaille tous les jours avec la chanteuse et assiste pratiquement à chaque concert. «Quand j’y vais, c’est parce qu’elle commence une série de spectacles», raconte-t-elle.

Une réputation établie

Bachelière en musique, Monique Cardinal possède son studio à Montréal. Outre Céline Dion et Véronic DiCaire, de nombreux artistes travaillent avec elle. Présentement, elle compte parmi ses clients des comédiens de L’auberge du chien noir, dont Renaud Paradis. Anthony Kavanagh et Claudine Mercier ont déjà aussi fait appel à ses services.

«Les comédiens viennent pour améliorer leur voix parlée, mais plusieurs chantent également. Je les fais travailler de la même façon que les chanteurs», explique-t-elle.

Monique Cardinal a commencé dans le milieu en 1981 avec sa professeure de chant, Lucette Tremblay, une sommité en chant au Québec qui a eu pour élève Dorothée Berryman. Elle-même chante et a déjà donné des récitals. Elle a arrêté depuis quelques années, mais souhaite remonter sur scène en juin avec ses élèves.

Ce qui fait la réputation de Mme Cardinal, c’est qu’elle s’est aussi spécialisée dans les problèmes de voix. Elle travaille en collaboration avec des oto-rhino-laryngologistes, dont celui de Céline Dion.

«C’était très important pour moi de développer cet aspect-là. On ne fait pas n’importe quoi avec une voix. Les problèmes peuvent arriver à n’importe qui, même à ceux qui chantent bien.»

Les imitations de Véronic

Monique Cardinal travaille depuis maintenant 15 ans avec Véronic DiCaire. Elle a commencé avec elle alors que la chanteuse avait 22 ou 23 ans. «Elle est venue me voir, elle avait de la difficulté avec ses aigus. C’est difficile à croire quand on l’entend, maintenant.»

Après les comédies musicales et quelques chansons originales, Véronic Dicaire s’est découvert un «talent rare», selon Mme Cardinal, pour les imitations. Le travail avec son instrument est devenu très technique. Quand la chanteuse et imitatrice est au Québec, elle peut travailler avec Mme Cardinal jusqu’à trois fois par semaine.

Sereine face aux épreuves

À Las Vegas, Céline Dion semble très forte sur scène. La professeure ­affirme qu’elle est aussi comme ça en dehors des planches, malgré les ­moments difficiles qu’elle peut vivre.

Monique Cardinal est arrivée dans l’entourage de Céline Dion à un moment où la vie personnelle de la chanteuse est mouvementée, puisqu’elle doit composer avec la maladie de son mari.

«Elle est sereine, elle est très solide dans ça, a-t-elle remarqué. Elle garde un mode de vie le plus normal possible. Elle s’occupe de ses enfants, fait des ­activités... et je pense que M. Angelil va assez bien en ce moment.»

Un « focus incroyable »

Monique Cardinal ­affirme que Céline Dion est probablement l’artiste avec qui elle a travaillé qui est le plus en contrôle. «Véronic aussi a un grand focus. ­Céline est très surprenante à ce niveau-là. C’est très ­facile de travailler avec elle. Elle répond à ce que je lui demande. Elle a aussi beaucoup d’humour, très comique, très généreuse. C’est vraiment agréable de travailler avec elle.

«Même dans les ­moments plus difficiles, elle est en maîtrise de ses affaires. Elle garde une bonne humeur. Elle est d’une courtoisie et d’une gentillesse... Je l’ai vu interagir et c’est toujours dans cet esprit-là.»