/opinion/blogs/columnists
Navigation

Nos auteurs

CA_Steve E. FortinCA_Marie-Eve DoyonCA_Stéphane Lessard

Négligence criminelle

Armes
Photo Twitter

Coup d'oeil sur cet article

Le Congrès américain a la capacité de restreindre la circulation et la possession d’armes à feu et en agissant ainsi, d’éviter une partie des tueries perpétrées quotidiennement aux États-Unis.
Autour de 30 000 personnes sont tuées par armes à feu chaque année chez nos voisins. Sur une décennie, cela signifie 300 000 personnes tuées, auxquelles il faut rajouter les 700 000 blessées par balles. Chaque décennie, donc, un million d’Américains, hommes, femmes et enfants, sont victimes des tirs d'armes à feu.
La première responsabilité des gouvernements, de tous les gouvernements, consiste à assurer la sécurité de ses citoyens. Les élus américains ne s’y trompent pas, eux qui votent des centaines de milliards de crédits chaque année pour financer la lutte au terrorisme sous toutes ses formes.
Alors, pourquoi n’agissent-ils pas en resserrant le contrôle de la possession d’armes à feu sur leur propre territoire? Sachant qu’ils pourraient éviter la mort de milliers de leurs concitoyens, pourquoi se refusent-ils à agir?
On nous répondra que c’est culturel, que les Américains chérissent le droit de détenir et même de porter une arme à feu. Rien n’est plus faux. La maison de sondage Gallup pose la même question depuis 25 ans à propos des lois régissant la vente des armes à feu en demandant si ces lois devraient être plus sévères, aussi ou moins sévères. En 1990, 78% des répondants les voulaient plus sévères. 78%! En 2015, seulement 55% voulaient des lois plus sévères.
Je dis seulement, mais 55%, ça demeure une solide majorité, alors que 11% étaient en faveur du statu quo et 33% pour des lois moins sévères. Il y a donc une majorité d’Américains en faveur d’un contrôle plus strict de la vente d’armes à feu.

Encore plus intéressant, quand on demande aux Américains s’ils seraient en faveur d’une vérification des antécédents à chaque transaction (universal background checks), ainsi que d’un registre des armes à feu (centralized database across all 50 states), une majorité écrasante de 86% se dit en d’accord!


Une écrasante majorité d’Américains sont en faveur d’un registre national des armes à feu dans leur pays et 59% d’entre eux pensent que ces mesures diminueraient le nombre de tueries de masse. Alors, pourquoi les élus du Congrès n’agissent pas?
Une partie de la réponse tient en un mot de quatre lettres : la peur. La peur d’être battu aux élections. Bien sûr, le lobby des armes à feu, la National Riffles Association (NRA) en tête, finance les candidats et ça compte. Mais la stratégie préférée de la NRA ne consiste pas tant à appuyer les candidats pro-armes qu’à détruire les candidats voulant contrôler la vente d’armes à feu.
Cédant à la peur d’être battus, les élus américains se défilent de la responsabilité de protéger les citoyens. Par chez nous, on appelle ça de la négligence criminelle.