/news/currentevents
Navigation

Tous les foyers devraient avoir une arme, selon Pierre Mailloux

Pierre Mailloux
Photo d'Archives Pierre Mailloux

Coup d'oeil sur cet article

Selon le psychiatre Pierre Mailloux, tous les foyers au Québec devraient avoir une arme d’assaut afin de prévenir un exode massif de la population vers les autres provinces dans le cas d’une attaque terroriste.

Selon le Dr Mailloux, une population désarmée est à risque de subir un exode massif comme on le voit en Syrie ou en Ouganda. «Chaque fois qu'un groupe fortement armé s’attaque à une masse qui est désarmée, il y a exode. Les Américains sont armés et on ne risque pas de voir une exode d’Américains vers le Canada en raison d’une attaque terroriste parce qu’ils vont se défendre eux-mêmes», selon lui.

«Si on désarme la population québécoise, il pourrait y avoir une exode de Québécois apeurés vers les provinces voisines et les États-Unis. Le but du contrôle des armes à feu n’est pas de prévenir la violence conjugale, mais de désarmer la collectivité», a-t-il dit.

Soins psychiatriques

Selon le Dr Mailloux, les nombreuses fusillades aux États-Unis ne sont pas dues par la grande quantité d’armes sur le territoire, mais plutôt en raison d’un problème d’accès aux soins de santé psychiatriques. Selon lui, si les psychotiques avaient un accès aussi universel qu’au Québec, il y aurait beaucoup moins de fusillades. «Chaque semaine, je rencontre des patients que s’ils n’étaient pas soignés, ils pourraient passer à l’acte», a-t-il dit.

Légitime défense

Le Dr Mailloux estime aussi que si les Québécois étaient armés, la population serait moins à risque d’être à la merci des trafiquants de drogue, qui eux, sont très armés.

Il estime aussi que si les propriétaires de dépanneurs avaient le droit d’avoir une arme, il y aurait beaucoup moins de vols. «Les bandits aiment bien les braquages faciles et non les braquages compliqués», soutient-il.