/news/society
Navigation

Réorganisation du réseau de la santé: attention aux services aux enfants vulnérables

Agression sexuelle
Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

La Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse souligne au ministère de la Santé et des services sociaux (MSSS) l’importance de continuer d’assurer des services aux enfants vulnérables, dans la foulée de la réorganisation du réseau de la santé.

La Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse souligne au ministère de la Santé et des services sociaux (MSSS) l’importance de continuer d’assurer des services aux enfants vulnérables, dans la foulée de la réorganisation du réseau de la santé.

La commission déposait vendredi son rapport de mise en œuvre de la Loi sur la protection de la jeunesse.

Elle rappelle qu’avec l’entrée en vigueur de la Loi 10 en avril 2015, les agences de la santé et les centres jeunesse ont été remplacés par des centres intégrés de santé et de services sociaux (CISSS) et des centres intégrés universitaires de santé et de services sociaux (CIUSS).

Pour la commission, il est très important de ne pas perdre l’expérience acquise en protection de la jeunesse par les anciens organismes, et le MSSS doit s’assurer que cette expérience soit transférée aux nouveaux CISSS et CIUSSS.

Elle recommande aussi que ces nouveaux centres intégrés «mettent en place des équipes intégrées jeunesse et des balises claires précisant les mandats des intervenants de première et de deuxième ligne, notamment en ce qui touche la protection des enfants et la santé mentale», peut-on lire dans le communiqué de la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse.