/entertainment/shows
Navigation

Classiques et nouveautés

The Tenors ont offert un spectacle diversifié, agrémenté de pièces de leur quatrième album

Coup d'oeil sur cet article

Le groupe The Tenors s’est arrêté à Montréal hier soir, dans le cadre de sa tournée Under One Sky. Armés de leur traditionnel complet Armani, les quatre ténors du groupe ont chanté avec cœur et puissance dans ce spectacle peut-être un peu trop «placé», devant une Salle Wilfrid-Pelletier loin d’être comble.

Devant leur micro sur pied, accompagné de cinq musiciens, le quatuor canadien certifié triple platine est entré sur scène avec la chanson Besame Mucho, devant un public au départ plus attentif que participatif. Ils ont enchaîné avec Lead With Your Heart, tirée de leur album du même nom, sorti en 2012.

Les membres du groupe maîtrisent leur voix, puissante, à merveille. Ils ont notamment chanté devant la famille Obama lors de la cérémonie du National Christmas Tree Lighting. S’il manquait un peu de chaleur en première partie du spectacle, la problématique s’est grandement améliorée au retour de l’entracte.

Ils se sont adressés à la foule plusieurs fois, plaçant quelques blagues parfois un peu trop apprises par cœur, mais d’autres fois charmantes. «Quand j’étais jeune, je voulais être un joueur dans la ligue nationale, mais j’étais un peu trop grand pour la ligue. Alors j’ai commencé à jouer de la guitare», rigole en français Remigio Pereira.

Valérie Carpentier

La grande gagnante de la première édition de La Voix, Valérie Carpentier était l’invitée spéciale de la soirée. Elle s’est présentée sur scène en tenue de soirée, et a interprété sa chanson Fleur de peau en solo, avant de revenir en deuxième partie pour chanter la magnifique chanson Silent Night avec le quatuor. Une puissante performance.

On s’en doute, quatre ténors sur une scène au mois de décembre rime avec «chansons classiques de Noël». Et ils ont su amener la magie du temps des Fêtes de belle façon et avec puissance dans la salle.

Ils ont récolté de chaleureux applaudissements notamment pour la chanson O Viens Emmanuel, et parce qu’ils étaient à Montréal, ils ont offert Minuit Chrétien.

Le spectacle est bien rodé, peut-être même un peu trop. Quelques blagues ont fait sourire et rire le public, mais l’impression qu’elles étaient «scriptées» et placées a freiné l’ardeur de certains. Il y a eu quelques moments de spontanéité, mais il manquait peut-être le petit déclic pour vraiment connecter avec le public.