/news/society
Navigation

Pas de lieu de culte sur deux avenues commerciales d'Outremont

Coup d'oeil sur cet article

Aucun lieu de culte ne pourra voir le jour sur deux artères commerciales d’Outremont, selon un projet de règlement adopté lundi.

Les deux avenues touchées sont Bernard et Laurier, a rapporté mardi matin l’Express d’Outremont/Mont-Royal. Le projet survient peu de temps après que la communauté juive hassidique de l’arrondissement ait démontré son intention de construire de nouvelles synagogues.

Le conseil municipal hebdomadaire a été particulièrement long cette semaine et des citoyens n’ont même pas pu y mettre les pieds parce que la salle était pleine à craquer.

La mairesse Marie Cinq-Mars a affirmé faire toutes ces démarches pour plaire aux commerçants et a même invité les résidents à faire un référendum s’ils sont en désaccord.

En cour

Des membres de la communauté hassidique, qui assure que l’arrondissement sera trainé en justice, étaient représentés par des porte-paroles.

«La communauté devra se consulter et penser à ce qu’elle va faire, a indiqué à l’Express Mayer Feig, membre de la communauté hassidique. Mais c’est certain que nous allons amener l’arrondissement devant la cour.»

Lors de la consultation publique tenue mardi dernier, des centaines de membres de la communauté hassidique s’étaient présentés pour défendre leur point. Certains avaient qualifié ce règlement de discriminatoire. «Nous représentons 25 % de la population d’Outremont, avait alors dit Walia Weinberger. Ce serait bien si l’arrondissement ne nous considérait pas seulement comme une petite minorité.»

D’autres croyaient que ces nouvelles mesures allaient «ghettoïser» la communauté.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.