/lifestyle/books
Navigation

India Desjardins brille aux États-Unis

Son conte de Noël encensé par deux publications

India Desjardins
Photo courtoisie India Desjardins

Coup d'oeil sur cet article

Le Noël de Marguerite, le conte de Noël de l’auteure québécoise India Desjardins, vient à peine d’être traduit en anglais qu’il reçoit déjà les éloges des prestigieux Wall Street Journal et New York Times.

La publication du Wall Street Journal date du 25 novembre, mais la jeune femme vient tout juste d’en prendre connaissance et l’a partagé mardi, non sans émotions, sur sa page Facebook. Contactée par téléphone, l’auteure n’en revenait toujours pas.

«C’est tellement capoté», s’empresse de dire India. Elle explique que c’est après que le New York Times l’eut identifiée dans une de ses publications qu’elle s’est doutée de quelque chose.

Après une description de l’histoire, le journaliste du Wall Street Journal écrit «India Desjardins raconte une histoire de vacances des Fêtes feutrée et non conventionnelle [...] Mélancolique et surprenant, ce beau livre peut susciter quelques appels hâtifs à des parents ou grands-parents absents.»

«Dans ma tête, ce livre est un livre parmi une mer de livres. Je n’en reviens pas», dit-elle. Elle a fait une belle découverte par la suite.

Après avoir vu cet article élogieux, le copain d’India, Olivier Bernard, s’est installé devant l’ordinateur à la recherche d’autres mentions. Il en a découvert plusieurs, dont une datant du

4 décembre dernier, dans le New York Times. Une autre belle petite critique du conte inspiré de la grand-maman de l’auteur, décédée quelque temps après la parution du conte il y a 2 ans.

Projet émotif

C’est avec beaucoup d’humilité qu’India accueille ces bonnes critiques à l’international. C’est que ce conte est très personnel. Il a été inspiré de sa regrettée grand-mère.

Sur sa page Facebook, l’auteur explique que ce cadeau du temps des fêtes va peut-être l’aider à prendre une grande décision.

«Ces temps-ci, je suis en questionnement entre des projets de scénarios et un roman et j’ai l’impression que la vie me chuchote la réponse, peut-on lire sur le réseau social. J’ai envie d’écrire un livre».