/world/middleeast
Navigation

Raïf Badawi fait la grève de la faim, entrevue avec sa conjointe

Le blogueur saoudien transféré dans une prison isolée

Raif Badawi
Photo AFP Raif Badawi

Coup d'oeil sur cet article

SHERBROOKE | Raïf Badawi a entamé mardi une grève de la faim. Le blogueur saoudien condamné à 1000 coups de fouet conteste ainsi son transfert vers une nouvelle prison.

Ensaf Haidar a parlé avec son époux Raïf Badawi au cours de la semaine dernière. C'est lui-même qui lui a annoncé son transfert imminent vers une nouvelle prison nommée Shabbat Central. Ce lieu de détention est situé dans un endroit isolé à 87 km de Jeddah City.

«Cette nouvelle ébranle mon espoir parce cette prison est faite pour des prisonniers dont le verdict a été confirmé par un dernier jugement», confie Ensaf Haidar.

Raïf Badawi est emprisonné depuis juin 2012 pour avoir tenu un blogue pour la liberté de religion.


Depuis qu’il est incarcéré, Raïf Badawi a reçu plusieurs prix internationaux pour la liberté d’expression. Ils sont exposés dans la résidence de son épouse Hensaf Heidar, à Sherbrooke.
Photo courtoisie, Éliane Thibault
Depuis qu’il est incarcéré, Raïf Badawi a reçu plusieurs prix internationaux pour la liberté d’expression. Ils sont exposés dans la résidence de son épouse Hensaf Heidar, à Sherbrooke.

 

Espoir déçu

Mme Haidar affirme être surprise d'un tel revirement puisque le 28 novembre, une procédure de grâce avait été annoncée. Elle espérait même passer Noël avec son mari.

«Nous sommes très préoccupés par la décision de l'administration pénitentiaire de transférer mon mari. J'ai peur que cela conduise à la reprise des coups de fouet. Sa santé n'est pas bonne. Son moral n'est pas bon», indique Mme Haidar.

Raïf Badawi a reçu une première salve de 50 coups de fouet le 9 janvier 2015. Les autres séances de flagellation prévues chaque vendredi n'ont jamais eu lieu en raison de l'état de santé du détenu qui souffre de diabète.

«Nous saisissons cette occasion pour demander à Sa Majesté, le roi Salman, d'agir selon ses promesses et de pardonner à mon mari. Il faut mettre fin à son calvaire et le réunir avec sa femme et ses trois enfants», ajoute-t-elle.

TOP URGENT: Saudi Prison administration transferred Raif Badawi to a new isolated prison and Raif started a hunger...

Posté par Ensaf Haidar sur jeudi 10 décembre 2015

 

Soutien

Cette annonce est survenue le jour même où une 50e vigile était organisée à Sherbrooke en soutien au blogueur. Cette rencontre, organisée par Amnistie internationale, visait également à souligner la Journée mondiale des droits de l'Homme.

Depuis son incarcération, Raïf Badawi, 31 ans, a remporté diverses distinctions en lien avec la liberté d'expression et les droits de l'Homme. Le 16 décembre prochain, Ensaf Haidar se rendra à Strasbourg afin de recevoir le prestigieux Prix Sakharov remis par le Parlement européen.

Son président, Martin Schulz, avait annoncé la nomination de Raïf Badawi en octobre dernier. Ensaf Haidar avait alors déclaré, au cours d'une entrevue avec Le Journal de Montréal, qu'elle souhaitait que son époux puisse aller chercher lui-même cette distinction.


 

Brèves

Vous désirez réagir à ce texte dans nos pages Opinions?

Écrivez-nous une courte lettre de 100 à 250 mots maximum à l'adresse suivante:

Vous pouvez aussi nous écrire en toute confidentialité si vous avez de l'information supplémentaire. Merci.