/finance
Navigation

La valse des millions

Coup d'oeil sur cet article

Chaque semaine apporte son lot de transactions sur la scène économique. Dans cette chronique hebdomadaire, nous nous proposons de scruter la valse des millions qui entoure les transactions d’initiés, ventes immobilières, achats de biens de luxe ou autres faillites retentissantes des gens riches et (ou) célèbres.

Le siège social de Tony Accurso vendu

Tony Accurso
Photo d'archives
Tony Accurso

Simard-Beaudry, une entreprise phare de Tony Accurso, a cédé l’immeuble qui lui servait de siège social sur le boulevard Saint-Elzéar, à Laval, à une filiale de la compagnie québécoise Transelec/Common pour 1,9 million de dollars à la fin de novembre. Le célèbre homme d’affaires, dont les agissements ont été au cœur de la commission Charbonneau, a annoncé en 2013 la vente de la plupart de ses actifs. Transelec/Common est dirigée par Claude Gauthier et son fils Stéphane Gauthier. L’entreprise, établie à Laval, a repris une partie des actifs d’Accurso du Groupe Hexagone, qui a d’abord brièvement tenté de reprendre les rênes de l’empire Accurso en 2013 et 2014. L’affaire s’est terminée en déconfiture quand il a été révélé que Joël Gauthier, l’ex-PDG d’Hexagone et ex-directeur général du Parti libéral, aurait été financé par Accurso lui-même et l’aurait caché aux autorités.

Des initiés du Plan Nord achètent

Deux initiés de la compagnie minière torontoise Adriana Resources ont acheté des centaines de milliers d’actions de leur compagnie la semaine dernière. Adriana a annoncé en 2011 vouloir exploiter la plus grosse mine du Canada dans le Nord-du-Québec pour 12,5 milliards de dollars, en partenariat avec des intérêts chinois. Ce projet a depuis été mis en dormance en raison de la baisse du prix du fer. Michael James Harrison et Donald Kinloch Charter se sont portés acquéreurs de près d’un million d’actions pour une valeur de 76 200 $ et 11 165 $. L’action d’Adriana s’est effondrée de 85 % depuis le démarrage du Plan Nord en 2011. Le PDG de l’entreprise a annoncé son départ récemment.

L’ex-rectrice achète de la Banque Royale

Heather Munroe-Blum
Photo d'archives
Heather Munroe-Blum

L’ancienne rectrice de l’Université McGill, Heather Munroe-Blum, a acheté cette semaine pour près de 100 000 $ d’actions de la Banque Royale. Elle porte donc la valeur de son portefeuille de titres de la Royale à 125 000 $.

Un milliardaire québécois mise sur l’or

Pierre Lassonde
Photo d'archives
Pierre Lassonde

Le milliardaire et philanthrope québécois Pierre Lassonde a exercé des options de sa compagnie Franco-Nevada et empoché un gain net de 7,8 millions de dollars. Dans une entrevue récente au Journal, ce natif de la région de Saint-Hyacinthe, qui a fait fortune dans l’or au Nevada, a confié avoir investi près de 2 milliards dans des compagnies minières aurifères depuis un an et demi. «Je n’ai pas peur pour l’or. Comme dans toutes choses, il y a des cycles.» Il détient toujours pour 42,5 millions de dollars d’actions de Franco-Nevada.

Deux rois de l’épicerie encaissent

Eric R. La Flèche
Photo d'archives
Eric R. La Flèche

L’ex-directeur financier de l’épicier québécois Metro Richard Dufresne, passé chez l’Ontarien George Weston (Loblaw et Maxi) en 2012 pour occuper les mêmes fonctions, a vendu pour près de 250 000 $ d’actions de la compagnie. Il en détient encore pour un peu moins d’un demi-million de dollars. Pendant ce temps, Éric R. La Flèche (photo), grand patron de Metro, a exercé des options pour encaisser un gain d’environ 6,5 millions de dollars. Il a fait un don de 58 000 $ en actions. Les épiciers d’ici vivent un âge d’or, avec des titres proches de sommets historiques.

 

Brèves

Vous désirez réagir à ce texte dans nos pages Opinions?

Écrivez-nous une courte lettre de 100 à 250 mots maximum à l'adresse suivante:

Vous pouvez aussi nous écrire en toute confidentialité si vous avez de l'information supplémentaire. Merci.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.