/entertainment/stage
Navigation

Retour sur un classique de Noël

Retour sur un classique de Noël
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

La pièce culte du temps des Fêtes, Le père noël est une ordure, créée par un collectif d’auteurs en 1979, sera de nouveau montée, cette fois par une nouvelle troupe de comédiens de la relève provenant de divers horizons. Ainsi, Français, Québécois et Sud-américains se donneront la réplique, pour un soir seulement, dans cette comédie burlesque.

Si l’on se souvient particulièrement bien du film français Le père Noël est une ordure, qui avait suscité une certaine controverse en France au moment de sa sortie en 1982, et du remake américain qui remonte à 1994, rappelons que c’est néanmoins la pièce de théâtre qui a d’abord fait son apparition quelques années auparavant. À l’époque, l’histoire avait choqué, car pour la première fois, on osait s’attaquer à l’image du père Noël en montrant un aspect peu flatteur du personnage mythique.

«Le père Noël est en réalité un itinérant alcoolique qui fait ce métier pour survivre», rappelle le comédien français, Cédrick Lalaizon­­ qui interprétera Pierre Mortez.

Celui-ci se retrouvera avec Thérèse, personnifiée par Marie-Julie Jimerson, dans les bureaux de S.O.S. détresse. Ce sont deux téléphonistes qui, durant la nuit de Noël, assurent la permanence téléphonique d’un centre d’aide et d’écoute pour les personnes qui se trouvent en détresse psychologique.

«On découvre au départ des personnages bon chic bon genre qui veulent aider, indique le comédien. Puis, on découvrira quels sont les objectifs réels à s’investir dans une cause.» On comprendra qu’il ne s’agit pas toujours d’un engagement complètement désintéressé.

Des catastrophes à la chaîne

En cette période de réjouissance, alors que la solitude peut peser lourd pour plusieurs, la nuit s’annonce plutôt longue pour les intervenants de première ligne.

Au-delà des appels téléphoniques, le travail des bénévoles sera perturbé par l’arrivée à l’improviste de personnages aussi marginaux que farfelus provoquant des catastrophes à la chaîne. Parmi eux, on retrouvera Katia, un travesti désespéré, et la cousine de Thérèse, Josette qui est enceinte et qui tente de fuir son fiancé colérique. «S’ajoute au groupe le voisin du dessus qui vient d’Europe de l’Est et qui est seul le soir de Noël, confie Cédrick Lalaizon. Il cherche un contact, mais il est rejeté à chaque occasion­­.»

Plusieurs thèmes

Malgré le ton humoristique, la pièce aborde des thèmes sérieux, dont le suicide, la solitude, la pauvreté et l’alcoolisme. «Ce texte est un coup de génie, car il aborde des thèmes assez dramatiques, tout en réussissant à nous faire sourire, fait-il remarquer. Cette pièce a plusieurs degrés et elle permet de repartir avec un message.»

Trois musiciens seront également du spectacle, interprétant de la musique rock et folk.

Soulignons que l’événement revêt un aspect social, les profits de la représentation devant servir en partie à soutenir des activités de formation destinées à de jeunes professionnels qui souhaitent faire leurs premiers pas dans la production de spectacles­­.


Le Père Noël est une ordure

Auteur: La troupe du Splendid
Mise en scène: Françoise Tremblay
Distribution: Sébastien Baraud, Jean-Pierre Gouin, Marie-Julie Jimerson, Cédrick Lalaizon, Emili Melgar-Escalante et Nicolas Minel
Le 17 décembre Au Théâtre Paradoxe