/news/currentevents
Navigation

Cédrika: le meurtrier est «très nerveux en ce moment», selon Claude Poirier

Le commentateur en affaires policières croit que des individus sont suivis par la SQ

GEN-CEDRIKA-PROVENCHER
Photo Agence QMI, Joel Lemay De nombreuses personnes ont déposé des peluches ou des fleurs près du boisé où les ossements de Cédrika Provencher ont été retrou­vés.

Coup d'oeil sur cet article

Le réputé commentateur en affaires policières Claude Poirier croit que le meurtrier de Cédrika Provencher doit se sentir le centre de l’attention de l’enquête. «La chaleur est sur lui», a-t-il dit hier à LCN.
 
M. Poirier se dit optimiste que l’enquête puisse aboutir et croit que certains individus sont maintenant pris en filature par la Sûreté du Québec depuis la découverte des ossements.
 
Claude Poirier
Photo d'archives
Claude Poirier
 
«Ce gars-là est très nerveux en ce moment», a poursuivi M. Poirier.
 
Selon son expérience, il affirme que les enquêteurs pourraient trouver de l’ADN et potentiellement trouver le meurtrier.
 
«On va peut-être avoir de l’ADN. [...] Mais au moins, on sait où on s’en va», a-t-il commenté. «C’est sûr et certain que, sept ans après, il ne reste plus grand-chose. On a un crâne et là on fait des recherches pour trouver les vêtements, peut-être son petit bracelet», a-t-il ajouté.
 
Selon lui, les conditions météorologiques clémentes ont rendu la découverte possible.
 
«Si on avait eu un hiver normal, s’il y avait eu de la neige, je ne vous parlerais pas ce (dimanche) matin.»
 
Le commentateur a discuté avec le père de Cédrika, samedi et il s’est dit peu surpris de la nouvelle.
 
«Au moins, ils vont pouvoir tourner une partie de la page», croit-il.
 
Plus de 700 informations
 
Claude Poirier a estimé que l’enquête était partie sur de mauvaises bases.
 
«Je me souviens que la mère m’avait fait venir chez elle. Elle m’avait dit: “Comment se fait-il qu’ils n’ont pas déclenché l’alerte Amber?” Je lui ai dit, ta fille n’a pas fait de fugue!» s’est-il souvenu.
 
Au début de l’enquête, Claude Poirier avait collaboré avec un des enquêteurs, Martin Prud’homme – maintenant directeur général de la SQ – et la famille pour recevoir des informations. Il portait un cellulaire et recevait des informations du public. Plus de 700 personnes l’avaient contacté et une récompense était offerte.
 
Toutefois, aucune piste ne s’était révélée intéressante.
 
Un homme l’avait même contacté pour savoir s’ils pourraient se rencontrer près de l’autoroute 40, sans la présence des policiers. Il n’avait jamais rappelé.
 
Selon le commentateur, il n’est pas surprenant que les ossements aient été trouvés dans un boisé.
 
«Les pédophiles ont deux [options]: soit ils enterrent leur victime, soit ils la mettent dans le conteneur à déchets», a conclu M. Poirier.
 

– Avec la collaboration de Baptiste Zapirain

INNOMBRABLES RÉACTIONS AU QUÉBEC

– par Baptiste Zapirain, Amélie Saint-Yves et Pierre-Paul Biron

Les proches de Cédrika Provencher, à la fois abattus et soulagés de pouvoir enfin commencer leur deuil après huit ans de questions, ont reçu d’innombrables marques de soutien au Québec. Des hommes politiques ont exprimé leurs condoléances. Des artistes ont rendu hommage à la jeune victime, comme Dan Bigras sur Twitter: «Tristesse, soulagement, colère? Film d’horreur et c’est tout. Dors bien, tite puce.» 

GEN-CEDRIKA-PROVENCHER
Photo d'archives

«Nous sommes touchés par cette vague de sympathie de toute la population. Ça fait chaud au cœur. Notre mutisme, le temps de nous remettre et de reprendre pied, ne doit aucunement être perçu comme de l’indifférence envers vous tous et toutes.» – Henri Provencher, grand-père de Cédrika Provencher

GEN-CEDRIKA-PROVENCHER
Photo Agence QMI Joel Lemay

«Il faut vivre d’espoir pour attraper cette personne-là qui se promène encore, peut-être sur notre territoire. [...] Et aujourd’hui, la science est ainsi faite que ça prend pas grand-chose pour retrouver un criminel.» – Yves Lévesque, maire de Trois-Rivières

GEN-CEDRIKA-PROVENCHER
Photo d'archives

«Est-ce que la disparition de Cédrika Provencher aurait pu être évitée? Ma réponse est oui, avec un registre des prédateurs sexuels.» – Pierre-Hugues Boisvenu, sénateur et père d’une fille assassinée

GEN-CEDRIKA-PROVENCHER
Photo d'archives

«Je suis très surpris parce que j’étais convaincu qu’elle pouvait toujours être vivante. Le risque est toujours là, mais l’espoir prenait le dessus.» – Marc Bellemare, avocat impliqué dans le film sur Cédrika Provencher

 

GEN-CEDRIKA-PROVENCHER
Photo Le Journal de Québec, Daniel Mallard

«Quand on découvre des ossements, c’est la panique qui s’empare de l’assassin. Il risque maintenant de faire des erreurs.» – Guy Bertrand, ancien procureur indépendant de l’affaire


Un drame qui a duré 8 ans

 

Plus de 8 ans après avoir perdu la trace de la petite Cédrika Provencher, ses ossements ont été retrouvés dans un boisé par des chasseurs vendredi. La disparition de la petite fille de Trois-Rivières a touché le cœur des Québécois et de nombreuses personnes ont participé aux recherches pour tenter de la retrouver au fil des ans. Voici un rappel des principaux moments qui ont marqué cette affaire.
 
Baptiste Zapirain et Nicolas Lachance, Le Journal de Montréal et Le Journal de Québec
 
31 juillet 2007
 
À Trois-Rivières, Cédrika Provencher, qui joue dehors avec son vélo, part à la recherche d’un petit chien. À 20 h 30, on retrouve la bicyclette grise de la fillette dernière un conteneur. Trois jeunes l’avaient déplacée à cet endroit après l’avoir prise au coin des rues Chabanel et Chapais, appuyée sur une borne-fontaine. C’est d’ailleurs le dernier endroit où Cédrika a été aperçue. Elle cherchait un petit chien près d’un boisé. À 21 h, les recherches commencent. 
 
1er août 2007
 
La mobilisation est gigantesque, alors qu’une cinquantaine de policiers, en hélicoptère et en bateau, et quelque 300 bénévoles fouillent le secteur. Tandis que la Sûreté du Québec parle d’une disparition, les médias sonnent l’alarme de l’enlèvement.
 
3 août 2007
 
Les policiers envisagent un enlèvement.
 
13 août 2007
 
Alors qu’une soixantaine d’enquêteurs travaillent jour et nuit pour retrou­ver Cédrika, des organismes promettent une récompense de 80 000 $ pour toute information permettant de retrouver la fillette.
 
27 août 2007
 
Les parents de Cédrika Provencher se tournent vers le chroniqueur judiciaire vedette Claude Poirier, qui lance une ligne téléphonique où il répond personnellement à toute personne ayant de l’information pour retrouver la fillette
 
6 septembre 2007
 
La Sûreté du Québec (SQ) affirme être certaine qu’une Acura TSX rouge 2004 avec des poignées chromées a été impliquée dans l’enlèvement de la jeune fille.
 
31 janvier 2008
 
Une Acura rouge a été saisie par les policiers, mais une expertise ne donne aucun résultat.
 
9 juin 2009
 
L’avocat Guy Bertrand offre son aide à la famille Provencher à titre de procureur indépendant. La famille offre 170 000 $ pour toute information.
 
23 septembre 2009
 
Des informations obtenues par Guy Bertrand conduisent une équipe de bénévoles dirigés par un ancien policier de la SQ à fouiller un boisé de Trois-Rivières, sans résultat.
 
30 juillet 2010
 
Trois ans après la disparition de sa fille, Martin Provencher trouve le travail de la SQ «fâchant» et «décourageant».
 
10 août 2010
 
Henri Provencher, grand-père de Cédrika, crée la Fondation Cédrika-Provencher afin de mieux prévenir les enlèvements d’enfants, d’améliorer les méthodes d’intervention lors d’enlèvements et de soutenir les familles éplorées.
 
31 mars 2012
 
Une fillette qui aurait été abordée par un inconnu la veille de la disparition de Cédrika Provencher dit être en mesure d’identifier l’homme qui pourrait être responsable de l’enlèvement.
 
15 février 2013
 
La photo d’une jeune fille ressemblant à s’y méprendre à Cédrika Provencher devient virale sur internet. Mais il s’agit d’une fausse piste.
 
Juin 2015
 
Début du tournage d’un documentaire sur la disparition de la fillette.
 
11 décembre 2015  
 
Des restes humains sont trouvés près de la voie desserte de l’autoroute 40, à la limite entre Trois-Rivières et Saint-Maurice.
 
12 décembre 2015 
 
La SQ confirme qu’il s’agit bien de Cédrika Provencher.

 

Brèves

Vous désirez réagir à ce texte dans nos pages Opinions?

Écrivez-nous une courte lettre de 100 à 250 mots maximum à l'adresse suivante:

Vous pouvez aussi nous écrire en toute confidentialité si vous avez de l'information supplémentaire. Merci.