/news/health
Navigation

Le nettoyage d’une blessure à l’eau saline est plus efficace que l’eau et le savon

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL – Le nettoyage des blessures à l’eau saline serait plus efficace que l’eau et le savon pour prévenir les infections, selon une récente étude.

Des chercheurs de l’Université Mc Gill à Montréal et McMaster à Hamilton en Ontario ont démontré que si les plaies doivent être nettoyées, il n’était pas plus efficace de le faire avec du savon qu’avec de l’eau saline uniquement.

«Avant, la plupart du temps nous utilisions de l’eau en forte pression et du savon pour nettoyer la plaie, mais ce n’est plus le cas, et cela en fait une pratique optimale beaucoup moins chère», a précisé l’un des coauteurs de l’étude, le Dr Edward Harvey.

«Ces résultats pourraient avoir des conséquences importantes dans le monde entier sur la prise en charge de patients qui ont des fractures ouvertes puisque les pays en développement font face à un nombre disproportionné de cas», a-t-il ajouté.

Pour parvenir à ces conclusions, les chercheurs ont fait le suivi de 2447 fractures ouvertes aux bras ou aux jambes. Elles ont été nettoyées soit avec de l’eau et du savon soit avec une solution d’eau saline, en utilisant un niveau de pression d’eau faible, moyen ou fort.

On a ensuite recensé les patients qui ont dû se faire opérer à nouveau dans les 12 mois suivants, à cause d’une infection ou de problèmes de cicatrisation des plaies. Les chercheurs ont constaté qu’une pression très faible d’eau saline était une solution de rechange à moindre coût pour laver les fractures ouvertes, et qu’il avait fallu réopérer plus souvent les patients dans le groupe où du savon avait été utilisé.

Les résultats de ces travaux ont été publiés dans la revue scientifique «New England Journal of Medicine».