/sports/hockey
Navigation

Samuel Blier passe aux Cataractes

L’attaquant des Saguenéens échangé en retour d’un choix de 4e ronde au prochain repêchage de la LHJMQ

Le natif de Plessisville effectue un retour en Mauricie, lui qui a déjà porté les couleurs des Estacades de Trois-Rivières.
Photo d'archives Agence QMI Le natif de Plessisville effectue un retour en Mauricie, lui qui a déjà porté les couleurs des Estacades de Trois-Rivières.

Coup d'oeil sur cet article

Les Saguenéens ont comblé un besoin, lundi, en expédiant l’attaquant de 18 ans Samuel Blier aux Cataractes de Shawinigan en retour d’un choix de 4e ronde (Baie-Comeau) au prochain repêchage.

«Shawinigan cherchait un joueur comme ça. Nous de notre côté, on n’avait pas de choix entre la troisième et la quatrième ronde, on comble un besoin. La raison pour laquelle on a fait cette transaction-là, c’est vraiment pour combler un besoin, a souligné l’entraîneur en chef et directeur-gérant des Sags Yanick Jean en entrevue téléphonique.

Malchanceux au cours des deux dernières saisons en étant blessé plus souvent qu’à son tour, l’ancien choix de 3e tour (42e au total) des Bleus à l’encan de 2013 n’aura finalement jamais été en mesure de s’imposer comme un rouage important avec la formation chicoutimienne.

Le hockeyeur natif de Plessisville effectue donc un retour en Mauricie, lui qui a déjà porté les couleurs des Estacades de Trois-Rivières dans le circuit midget AAA. Avec les Shawiniganais, il aura maintenant l’occasion de faire un bon bout de chemin dans les séries éliminatoires puisqu’il se joint à l’une des équipes les mieux nanties de la Ligue de hockey junior majeur du Québec.

«Je suis content de l’envoyer à un club encore plus près de chez lui parce que c’est une bonne personne», a également mentionné Jean.

Élément manquant

En Samuel Blier, la formation de la Cité de l’énergie met la main sur un joueur avec du caractère. Ce dernier peut remplir des missions défensives, notamment sur le désavantage numérique, en plus d’être capable de s’impliquer physiquement sans être un mastodonte pour autant à 5’11 po et 190 lb. Selon l’instructeur-chef et directeur général des Cataractes, Martin Mondou, son équipe avait besoin d’un joueur qui pratique ce style de jeu.

«C’est un joueur dédié, un compétiteur. On pense qu’il nous manquait ce type de joueur. Il a évolué avec certains joueurs de notre organisation au Championnat du monde des moins de 17 ans et ça faisait un petit moment que nous tentions de l’acquérir», a-t-il indiqué.

La période des transactions prend fin demain dans le circuit Courteau. Les Chicoutimiens reprennent l’entraînement sur la glace, aujourd’hui, en prévision de leur prochain match qui a lieu jeudi soir au centre Georges-Vézina, alors que le Drakar de Baie-Comeau sera le visiteur.