/lifestyle/food
Navigation

Une valeur sûre avec de belles valeurs

La Buvette chez Simone

Buvette chez Simone
Photo Le Journal de Montréal, Pierre-Paul Poulin Simone Chevalot, Gabrielle Bélanger, Frédéric Bourgault, Jean-Patrick Sturgeon et Karina Tétrault.

Coup d'oeil sur cet article

Je ne compte plus le nombre de fois où je suis allé dans ce convivial et chaleureux bar à vins. Toujours bien, toujours constant et toujours plein de monde.

Cette fois-ci, j’ai souhaité y vivre l’expérience globale par un survol complet, ou presque, du menu. Le résultat est plus que concluant, je dirais même que la cuisine a rattrapé le vin.

Style de restaurant

Manifestement un bar à vins où l’on peut grignoter. Ça, c’était avant, mais il y a eu quelques changements, me dit mon invité, un habitué du lieu. Effectivement, le menu est bonifié, surtout du côté des plats chauds. Ils sont dignes de mention. Ce que nous avons dégusté en ce début d’année donne le ton à 2016. Bravo à Simone (Chevalot) et à sa belle équipe, dont le chef et partenaire Éric Bélanger, qui veille toujours au grain!

Décor

Signé Zébulon Perron, le décor est assez simple, efficace, avec un petit look industriel. Grand bar presque central qui permet d’être au cœur de l’action. Quelques petites tables ici et là, et des minicomptoirs pour faire jasette et consommer du vino.

Ambiance

L’ambiance est toujours extraordinaire, à la Buvette. Quel que soit le jour de la semaine, il y a toujours du monde. Il faut dire que c’est ouvert tous les jours à partir de 16 h et que la cuisine, elle, commence à 17 h. Comme ça, jamais de mauvaises surprises et la bonne humeur règne!

Clientèle

La Buvette fait partie des endroits très achalandés de Montréal, pour ne pas dire que c’est toujours complet. Vous attendrez peut-être un peu à l’entrée du bar, mais l’attente vaut la peine. La clientèle sait qu’elle y passera un bon moment. La gent féminine domine, à la Buvette, un constat fait visite après visite. Les femmes aiment le vin et, vu qu’on y mange bien aussi, les dames y sont en confiance.

Le repas

J’adore la formule du menu. Avant, on proposait des plateaux de charcuteries. Maintenant, vous les créez vous-mêmes, en portion normale ou demie.

Mousse de foie, smoked meat et rillettes de canard pour nos choix. Nous avons aussi commandé des champignons marinés dans la section légumes et frites. Une planche de bois où sont déposés nos trois choix avec quelques cornichons, des asclépiades et des tranches de carot­tes marinées, des croûtons et du pain. Bref, après cette entrée en matière, fort savoureuse, certains s’arrêtent là. Cela aurait été bien dommage, car ce que nous avons décidé de prendre dans la section viandes et poissons mérite nos éloges.

Pour commencer, lotte poêlée, poireau, oseille et vin rouge. Quel beau plat digne des meil­leures tables de Montréal! Autant les charcuteries sont appropriées pour grignoter et remplir un petit creux, ou même un gros, sans fla-fla, autant les réalisations chaudes sont très sophistiquées, très équilibrées et, surtout, délicieusement réalisées. Les poireaux, en deux façons, prouvent que l’équipe de cuisine se donne du mal et fait bien les choses. La lotte est parfaitement cuite. L’ensemble, avec la petite sauce, harmonise le tout. Bravo!

Cœurs de canard grillés, betteraves fumées, chou rouge, tournesol. Un plat quatre étoiles! La cuisson, pourtant casse-gueule, des cœurs de canard est ici magnifiquement exécutée. Encore bravo! Là encore, beaucoup de soin et de travail dans la réalisation de cette assiette. C’est beau et bon.

Bajoue de porc rôti, panais, choux de Bruxelles, jus de viande. Un grand classique de la cuisine de bistro. On se croirait à Lyon, chez mon ami Joseph Viola, du célèbre bistro Daniel & Denise. Il faut dire que porc et panais ensem­ble, c’est miraculeux.

Pour conclure, deux desserts un peu en retrait des autres réalisations, surtout le pain perdu, mais cela ne nous enlève toutefois pas le sourire aux lèvres.

Le service

Impeccable. Le serveur est un as du vin et vous conseille judicieusement.

Carte des vins

Tout pour être vraiment heureux. En plus, les demi-verres sont parfaits pour se laisser porter aux découvertes.

La Buvette chez Simone

★★★1/2

Coup de toque

Un de mes endroits chouchous à Montréal.

Coup de torchon

Attention au piquant de certaines réalisations, notamment les frites.

Combien ça coûte ?

Pour un repas complet, compter environ 40 $.

L’adresse

La Buvette chez Simone

4869, avenue du Parc, Montréal, H2V 4E7

514 750-6577

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.