/news/health
Navigation

Les maladies inflammatoires de l’intestin sont en hausse au pays

Elles sont deux fois et demie plus répandues que la sclérose en plaques

Marc-André Groleau a appris à vivre avec la colite ulcéreuse. Il est suivi par le Dr Pierre Paré, gastro-entérologue à l’hôpital du Saint-Sacrement.
photo Jean-françois desGAGNÉS Marc-André Groleau a appris à vivre avec la colite ulcéreuse. Il est suivi par le Dr Pierre Paré, gastro-entérologue à l’hôpital du Saint-Sacrement.

Coup d'oeil sur cet article

Maladie de Crohn, colite ulcéreuse... Les maladies inflammatoires de l’intestin affectent le quotidien d’un Canadien sur 150 et sont deux fois et demie plus répandues que la sclérose en plaques.

«Le nombre de cas a augmenté au cours des dix dernières années. Nous sommes l’un des pays dans le monde où la prévalence est la plus élevée. On soupçonne le terrain génétique. Des bactéries dans l’intestin ont aussi un rôle à jouer. Les causes peuvent également être de nature infectieuse ou allergène», explique le Dr Pierre Paré, gastro-entérologue à l’hôpital du Saint-Sacrement du CHU de Québec.

Les maladies inflammatoires de l’intestin sont plus présentes dans les pays nordiques. Elles peuvent parfois se manifester chez des enfants aussi jeunes qu’un an ou deux. La maladie évolue par poussées et périodes d’accalmie.

Obsession des toilettes

«Durant ces crises, juste d’aller travailler peut devenir un problème. Les personnes se lèvent plusieurs fois la nuit pour aller aux toilettes. C’est problématique dans les bouchons de circulation, au cinéma ou au restaurant. Les gens développent une obsession des toilettes, ce qui perturbe grandement leur qualité de vie», souligne l’infirmière Audrey Williamson, qui travaille avec le Dr Paré et ses collègues gastro-entérologues.

Lorsqu’elle est exacerbée, la maladie inflammatoire de l’intestin peut en outre perturber la vie sexuelle. Pendant l’orgasme les muscles se relâchent, provoquant ainsi une incontinence gênante.

Une personne qui projetait un long trajet routier aux États-Unis a eu recours au Club automobile afin d’avoir un trajet précis avec les haltes routières et les kilomètres à parcourir entre chacune, illustre Mme Williamson.

Colite ulcéreuse

«Quand la maladie est plus active, quel que soit l’endroit, mon premier réflexe est de repérer où sont les toilettes», confirme Marc-André Groleau. Ce résident de Québec vit avec la colite ulcéreuse depuis 26 ans.

«J’ai eu ma première crise à 21 ans. En sept jours, je suis passé de 152 à 128 livres. Récemment, j’étais à deux cheveux d’être hospitalisé. Heureusement, j’ai pu joindre rapidement le Dr Paré qui a revu ma médication», raconte M. Groleau.

Il reçoit notamment un médicament par perfusion, le Remicade, se chiffrant à 4400 $ la dose. «Heureusement, j’ai eu le OK de mon assureur», dit-il.

 

Maladies inflammatoires de l’intestin

 

  • Maladie chronique.
  • Premiers symptômes entre 15 et 30 ans ou chez les 60 ans et plus.
  • En phase aiguë, douleurs abdominales, diarrhées répétées, sur plusieurs jours ou semaines.
  • Fatigue, fièvre, perte de poids rapide.
  • Sang dans les selles.