/lifestyle/books
Navigation

Réel ou irréel ?

Je t’ai rêvé
 Francesca Zappia
 Éditions Robert Laffont
 450 pages, dès 14 ans
Photo courtoisie Je t’ai rêvé Francesca Zappia Éditions Robert Laffont 450 pages, dès 14 ans

Coup d'oeil sur cet article

Alex ne passe jamais inaperçue: elle a les cheveux naturellement rouges, d’un rouge homard. Elle s’attend donc à ce que son arrivée à sa nouvelle école attire l’attention. Elle espère simplement que personne ne découvrira qui elle est réellement. Mais il n’est pas facile de mener une vie normale quand on a 17 ans, qu’on est schizophrène et qu’on trimballe un appareil-photo partout, pour nous aider à déterminer ce qui est vrai de ce qui ne l’est pas...

Enlevant. Émouvant. Drôle. Mystérieux. Bouleversant. Tragique. Tous ces mots peuvent, à eux seuls et conjointement, décrire à la perfection ce premier roman de Francesca Zappia. La jeune écrivaine nous plonge dans un univers littéraire duquel on a bien de la difficulté à sortir, après quelques pages seulement. Son personnage principal n’est pas simplement schizophrène: elle est, comme tous les adolescents de ce monde, à la recherche de la façon la moins brusque d’entreprendre le passage à l’âge adulte. Épaulée par un personnage ­secondaire pratiquement aussi fort qu’elle (un dénommé Miles), Alex nous fait vibrer, tout au long du récit. Elle est à la fois vulnérable et forte. De ­découvrir, en même temps qu’elle, ce qui est réel de ce qui ne l’est pas est une façon brillante de présenter son histoire. Ainsi, il est plus difficile de prévoir le dénouement et c’est comme ça que j’aime ça!

La maladie mentale n’est pas un sujet couramment abordé et encore moins dans la littérature jeunesse... Pourtant, il est extrêmement rafraîchissant de voir le monde à travers les yeux d’une jeune femme souffrant de schizophrénie, mais également de voir les ­répercussions de sa condition sur son entourage. J’ai littéralement dévoré ce bouquin durant le temps des Fêtes, ayant parfois de la difficulté à retourner dans «mon» monde, question de ­célébrer le Nouvel An! L’auteure de ce roman n’est âgée que de 22 ans et elle est sans aucun doute promise à un ­avenir ultra brillant.

Si tu cherches un livre qui te fera ­vivre toute une gamme d’émotions, en ce début d’année, tu dois absolument ­jeter ton dévolu sur Je t’ai rêvé! Pour une lecture qui ne laisse personne ­indifférent et qui nous ouvre les yeux sur une réalité différente qu’il faut ­apprendre à respecter et non pas juger. Clairement mon coup de cœur du mois!

À LIRE AUSSI

Anim’os

 

Anim’os
Florence Guiraud
De la Martinière 
jeunesse
168 pages, dès 8 ans
Photo courtoisie
Anim’os Florence Guiraud De la Martinière jeunesse 168 pages, dès 8 ans

On dit souvent que pour connaître les moindres détails d’un objet ou d’une chose et comprendre sa façon de fonctionner, il faut l’étudier en profondeur... Eh bien, cet album offre l’occasion aux petits amoureux des animaux de tout apprendre sur 40 espèces en étudiant leur squelette, qui se veut très révélateur! C’est à l’aide de rabats que les plus jeunes (et les moins jeunes aussi, pourquoi pas) peuvent découvrir le squelette des animaux. En prime: une foule de détails intéressants, par exemple, un œuf d’autruche permet de faire une omelette pour 12 personnes, le chat dort en moyenne de 15 à 16 heures par jour et le mot rhinocéros signifie «nez à corne». Une belle découverte!

Metropolis
Metropolis
Benoit Tardif
Comme des géants
72 pages, 
à partir de 6 ans
Photo courtoisie
Metropolis Benoit Tardif Comme des géants 72 pages, à partir de 6 ans

Toute la famille doit boucler ses valises, question d’entreprendre ce tour du monde fort original en compagnie de Benoit Tardif, auteur et illustrateur! Sans farce, quelle belle façon de voyager... L’album ­Metropolis présente 32 des plus grandes villes du monde (incluant Montréal et Toronto), sous forme de cartes postales, notant des détails aussi importants (l’architecture, les principales attractions touristiques, la langue qu’on y parle, etc.) qu’amusants (le joueur étoile de l’équipe de hockey locale, l’animal emblème d’une ville, la nourriture qu’on y mange, etc.). Bref, un rapide tour de la planète Terre tout en couleur qui laisse les yeux brillants de rêves à réaliser un jour... Psitt: on y fait un petit clin d’œil à P.K. Subban, du Canadien de Montréal! Très cool!

Déjoue les pièges de la science
Déjoue les pièges 
de la science
Pascale Hédelin 
et Benjamin 
Strickler
Gulf Stream éditeur
44 pages, dès 9 ans
Photo courtoisie
Déjoue les pièges de la science Pascale Hédelin et Benjamin Strickler Gulf Stream éditeur 44 pages, dès 9 ans

Voici un livre-jeu éducatif fort amusant que les adeptes du concept «Cherche et trouve» apprécieront certainement. Cet album contient dix planches illustrées représentant des périodes qui ont marqué l’histoire de la science. Notons, entre autres, la construction de la tour Eiffel, le cinéma à l’époque des frères ­Lumière, le premier avion et les premiers pas de l’homme sur la Lune. Le but est assez simple: ­chacune des illustrations renferme huit pièges, des objets ou des choses qui n’appartiennent pas à l’époque de l’événement illustré. Il suffit donc d’identifier ces pièges et, une fois que ça sera fait, de tourner la page pour voir si non seulement tu as raison, mais pour apprendre tous les détails de ces ­fameux objets-pièges! Très divertissant et bien conçu.