/news/health
Navigation

Absentéisme record

19 millions d’heures facturées en assurance salaire en 2014 dans le réseau de la santé

Les premières causes d’absentéisme chez les travailleurs du domaine de la santé sont les problèmes liés à la santé mentale, loin devant les troubles musculo-squelettiques, les chirurgies et l’oncologie.
photo d’Archives  Les premières causes d’absentéisme chez les travailleurs du domaine de la santé sont les problèmes liés à la santé mentale, loin devant les troubles musculo-squelettiques, les chirurgies et l’oncologie.

Coup d'oeil sur cet article

Accentué par l’augmentation des problèmes de santé mentale, l’absentéisme dans le réseau de la santé a explosé pour la 10e année d’affilée, entraînant des coûts d’assurance salaire records de 400 millions de dollars.

Le plus récent rapport sur ce sujet, «Gestion de la présence au travail – Assurance salaire», dresse un sombre portrait de la situation, en matière d’invalidité, dans les établissements publics du réseau de la santé. L’absentéisme ne cesse de croître, et ce, dans tous les secteurs d’emploi du réseau. Pas moins de 19 millions d’heures ont été facturées en assurance salaire en 2014.

Les infirmières sont particulièrement affligées par ces maux.

Selon Régine Laurent, présidente de la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec (FIQ), les employés qui tombent au combat sont rarement remplacés au sein des équipes de travail, et cela accentue les risques d’épuisement professionnel parmi leurs collègues, qui doivent redoubler d’efforts pour pallier le manque de personnel.

«C’est quasi dangereux. À un certain moment, il faut parler de soins sécuritaires. Déjà, lorsqu’il manque du monde, ça devient vraiment critique», indique la présidente de la FIQ, affirmant que la gestion de l’invalidité par les employeurs est défaillante.

Régine Laurent, Présidente, FIQ
photo d’Archives 
Régine Laurent, Présidente, FIQ

Détresse

D’ailleurs, les premières causes d’absentéisme chez les travailleurs sont les problèmes liés à la santé mentale, loin devant les troubles musculo-squelettiques, les chirurgies et l’oncologie.

«Il y a une détresse chez les professionnels de la santé qui est majeure. C’est important et le gouvernement n’a jamais voulu l’entendre», a-t-elle signalé, déplorant le peu de soutien offert aux employés en établissement de santé et le manque de valorisation de leur travail.

«Les soins sont de plus en plus complexes et les patients demeurent de moins en moins longtemps à l’hôpital. Tous les patients que nous avons sont en phase aiguë [...] Revoyons l’organisation du travail», dit-elle, ajoutant que la multiplication des réformes crée «beaucoup d’inquiétude et d’anxiété».

De son côté, la Fédération de la santé et des services sociaux affiliée à la CSN s’est aussi dite très préoccupée par cette hausse de l’absentéisme, et croit qu’elle s’accentuera avec les années si rien ne change. «L’instabilité et l’insuffisance de personnel sont les deux raisons majeures» des problèmes de santé des travailleurs, avance Jeff Begley, président de la fédération.

Changement

L’an dernier, l’argent investi dans l’assurance salaire a augmenté de 15 millions de dollars, s’établissant aujourd’hui à 404 millions.

Le président du syndicat croit que les gouvernements auraient dû investir cet argent directement dans le soutien aux employés et l’ajout de personnel. «En plus, les patients auraient un meilleur taux de satisfaction», estime M. Begley.

Coût de l’assurance salaire en santé

2014 : 404 M$
2013 : 389 M$
2005 : 262 M$

Heures perdues

Les infirmières auxiliaires sont les plus touchées
 
43 % à cause de problèmes de santé mentale
5,4 % en oncologie (cancer) 
19,2 M d’heures perdues
315 M d’heures travaillées

Montréal

6 M d’heures perdues

101 M d’heures travaillées

Capitale nationale

2 M d’heures perdues
36 M d’heures travaillées
 

 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.