/finance/business
Navigation

Amaya a payé plus de 9 M$ au fisc italien

Coup d'oeil sur cet article

L’entreprise de jeux en ligne Amaya a annoncé mercedi qu’elle a versé 5,9 millions d’euros (9 millions $) aux autorités fiscales italiennes pour conclure un litige impliquant la marque PokerStars.

Les autorités italiennes estimaient qu’une filiale d’Amaya leur devait environ 85 millions d’euros (131,6 millions $) relativement à ses activités menées en Italie sous la marque PokerStars pour les années d’imposition de 2009 à 2014.

Dans un communiqué, Amaya assure qu’il s’agit d’un «règlement définitif de la question et que le versement comprend toutes les sommes dues aux autorités italiennes pour les périodes visées».

En décembre 2015, le groupe a été condamné à verser 870 millions $ US, par un tribunal du Kentucky, pour couvrir les pertes subies par des joueurs en ligne qui avaient misé de l’argent véritable sur le site PokerStars entre 2006 et 2011.

Amaya avait alors vivement critiqué cette décision qu’elle a portée en appel.

Plus tôt en janvier, il a aussi été révélé que l’Autorité des marchés financiers (AMF) scrutait des transactions réalisées sur le titre de l’entreprise de jeux en ligne, concernant l’acquisition d’Oldford Group, propriétaire de la marque PokerStars. L’enquête porte sur des transactions d’initiés sur le titre d’Amaya.