/entertainment/celebrities
Navigation

10 faits méconnus sur René Angélil

10 faits méconnus sur René Angélil
PHOTO COURTOISIE/MUSIMAX

Coup d'oeil sur cet article

Surtout connu comme impresario et mari de la chanteuse Céline Dion, René Angélil a mené une carrière des plus diversifiées dans le show-business.

  1. En 1965, René Angélil a enregistré un album en anglais aux États-Unis avec les Baronets. L’album n’a jamais été mis sur le marché. La compagnie américaine intéressée à produire le groupe avait déclaré faillite avant la sortie prévue pour l’album.
  2. En 1971, il a joué dans la comédie érotique québécoise Après ski.
  3. Il a travaillé aux côtés de Guy Cloutier en 1972 pour mousser la carrière de René Simard aux États-Unis.
  4. Grand fan d’Elvis Presley, René Angélil se déplace à Memphis pour assister aux funérailles du King en 1977. Il a rencontré le Colonel Parker, le célèbre gérant d’Elvis, à quelques reprises.
  5. Il a été l’imprésario de Ginette Reno avant qu’elle ne le congédie en 1979. La chanteuse avait plutôt choisi son conjoint de l’époque pour gérer sa carrière. René Angélil affirmera plus tard qu’il avait pour Ginette Reno le même plan que pour Céline Dion.
  6. En 1981, il a hypothéqué sa maison pour produire le premier album de Céline Dion, La voix du bon Dieu.
  7. Il avait exigé qu’un sketch de l’émission Taquinons la planète soit retiré. Le personnage Raymond Beaudoin(interprété par Pierre Brassard) y interviewait Céline Dion en faisant allusion à sa relation avec Angélil. 
  8. En 2002, il avait déposé une mise en demeure à la station de radio CKMF et au duo comique les Grandes gueules qui avait parodié la pièce I’m alive de Céline Dion en la rebaptisant À m’énarve.
  9. Il a participé à un tournoi international de poker à Las Vegas en 2006. Il a d’ailleurs été couronné champion d’un prestigieux tournoi au Caesar’s Palace l’année suivante.
  10. Il revient à l’écran comme acteur en 2012 dans l’adaptation cinématographique de la série Omertà dans le rôle d’un parrain de la mafia.