/sports/hockey
Navigation

Hubert Poulin avec les Marquis

Le redoutable pugiliste a été acquis du Blizzard de Trois-Rivières vendredi

Les Marquis de Jonquière ont ajouté du muscle à leur formation, hier, en faisant l’acquisition d’Hubert Poulin (torse nu).
Photo d’archives Les Marquis de Jonquière ont ajouté du muscle à leur formation, hier, en faisant l’acquisition d’Hubert Poulin (torse nu).

Coup d'oeil sur cet article

Refusant de se pointer le bout du nez à Jonquière, Francis Lessard a été utilisé comme monnaie d’échange par les Marquis qui ont refilé ses services au Blizzard de Trois-Rivières, hier, afin de mettre la main sur un dur à cuire d’expérience en la personne d’Hubert Poulin.

Outre le robuste attaquant de 27 ans, l’organisation jonquiéroise a obtenu le défenseur François Godin, un choix de troisième ronde et des considérations futures qui seront dévoilées lors de la prochaine période estivale.

En fin de compte, les Jonquiérois se sont servis de la valeur de Lessard sur le marché des transactions de la LNAH pour conclure un projet de longue haleine.

«Lorsque nous avons acquis Francis Lessard, nous savions que cet élément était la clé qui nous permettrait d’avoir ce qu’on veut. Plusieurs équipes étaient attirées par les services d’Hubert. Ça fait plusieurs années que nous convoitions ce joueur qui est capable d’évoluer sur un trio de manière régulière, en plus d’apporter beaucoup de robustesse à sa formation», a commenté le copropriétaire et directeur général des Marquis, Marc Boivin, au sujet du nouvel homme fort de l’équipe qui est également reconnu pour ses talents en kickboxing.

«Hubert est très content de venir jouer à Jonquière. Dès le début, on savait ce qu’on faisait, et on a bien fait nos devoirs pour l’amener ici. Encore une fois, on a travaillé en équipe, on s’est consulté et on a récolté le fruit de notre bon travail», a-t-il ajouté, visiblement satisfait du dénouement de ce dossier.

Poulin a effectué ses débuts avec les Marquis, hier soir, à Thetford Mines. Ce dernier arbore désormais le no 97 avec la formation jonquiéroise, puisque Peter-James Corsi porte déjà le no 91. Disons qu’avec la présence de Joël Thériault et de Donald Brashear dans l’alignement de l’Asssurancia, sa présence a dû être appréciée par ses nouveaux coéquipiers.

De la profondeur en défensive

Marc Boivin estime aussi avoir amené de la profondeur à la ligne bleue en faisant l’acquisition de François Godin, un arrière droitier de 22 ans.

«François Godin, c’est de la profondeur qui s’ajoute en vue des séries éliminatoires. C’est un bon jeune qui va compléter notre brigade défensive lorsque nous ferons appel à lui», a-t-il indiqué.


Rappelons que les clubs de la LNAH ont jusqu’à mardi pour effectuer des échanges.