/finance/news
Navigation

Les dangers d’avoir un compte conjoint

Les dangers d’avoir un compte conjoint
Illustration Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Vous êtes conjoints de fait ou mariés et votre couple va bien. Petit à petit votre argent se mélange à celui de votre conjoint et depuis quelques années vous mettez tous les deux votre argent dans le même compte et payez tout de ce compte.

Il est vrai que fonctionner ainsi est bien pratique et facilite le quotidien, mais lorsque le pire arrive, on est à même de constater les risques associés à tout mélanger dans un même compte.

Qu’advient-il si l’un des conjoints est saisi par un créancier ou pire encore s’il décède subitement? C’est en cas de saisie ou de décès du conjoint que l’on constate les dangers de tout mettre ensemble dans un même compte.

En effet, si votre compte conjoint est saisi pour les dettes d’un des deux conjoints, tout le compte sera gelé sans discernement quant à quelle somme appartient à qui.

Il vous faudra faire une intervention devant les tribunaux pour prouver quelles sommes sont à vous! Cela devient encore plus compliqué lorsqu’un des deux conjoints décède.

Comptes gelés

Lors d’un décès, les banques gèlent automatiquement les comptes bancaires du défunt dès qu’elles sont informées du décès et il n’est alors plus possible d’effectuer des opérations sur ces comptes.

Ce qui veut dire qu’aucun versement au crédit, aucun prélèvement, aucun paiement ou toute autre opération de débit ne seront permis sur le compte. Même pour l’argent du conjoint survivant!

Le terme «conjoint» ici doit être interprété au sens large et donc ne concerne pas uniquement les conjoints matrimoniaux. Il peut donc être question de partenaires d’affaires ou d’entreprise. Sachez que le conjoint survivant aura toutes les misères du monde à retirer des sommes sur ce compte même s’il s’agit de son propre argent. S’il n’arrive pas à prouver que l’argent est bel et bien à lui, le conjoint survivant pourrait perdre cet argent.

Frais funéraires

La plupart des banques ou des caisses honorent le paiement des frais funéraires ainsi que les frais et/ou dépenses urgentes, mais aucune autre opération ne pourra être effectuée.

Les comptes du défunt seront à la disposition d’une seule personne: l’exécuteur testamentaire.

Lorsqu’on considère que la liquidation d’une succession est un processus qui comporte plusieurs étapes et qui peut devenir long et complexe, cela peut prendre des semaines, des mois ou même des années avant que tout soit terminé et que l’argent soit accessible.

Il faut donc prévoir le pire. Ayez votre propre compte et mettez-y les excédents inutilisés qui vous appartiennent. Un peu de gestion qui peut vous épargner d’innombrables casse-têtes.

Conseils

  • Même dans un couple ou une famille qui va bien, ayez votre propre compte pour vos dépenses personnelles.
  • Si ce n’est pas nécessaire, ne mettez pas tout votre argent dans votre compte conjoint, mettez l’excédent dans un compte personnel.
  • Gardez des preuves de ce que vous mettez dans votre compte conjoint pour prouver que l’argent est à vous en cas de gel du compte.