/news/currentevents
Navigation

Panne majeure du nouveau système radio du SPVM

bloc situation police spvm
Photo d'archives

Coup d'oeil sur cet article

Le tout nouveau système radio du Service de police de la Ville de Montréal, le SERAM, a connu une panne majeure mercredi matin.

Pendant plusieurs minutes, la centrale de répartition n'était plus en mesure de communiquer avec aucune auto-patrouille à la grandeur de l'île de Montréal.

Les policiers du SPVM devaient donc retourner à leur poste de quartier pour être prévenus des appels d'urgence. D'autres ont carrément décidé d'utiliser leur téléphone cellulaire personnel pour répondre aux urgences. «On a dû se débrouiller rapidement», a confié l'un des policiers.

C'est le lien de communication entre la centrale (communément appelée le studio) et les patrouilleurs qui a connu la défaillance. Selon nos sources, les policiers pouvaient encore communiquer entre eux par radio portative.

Cette interruption n'est pas sans soulever plusieurs questions au plan de la sécurité publique. Heureusement, aucun événement majeur n'est survenu durant l'interruption.

De son côté, la Fraternité des policiers de Montréal a mentionné «suivre la situation de très près». En après-midi, l'état-major du SPVM était réuni pour faire le point sur l'incident.

Le problème serait dû à une mise à jour du système. L'opération, qui devait être faite de manière transparente, sans aucun impact, a plutôt provoqué un branle-bas de combat au sein du service de police.

Combien de temps a duré cette panne? Le SPVM n'avait toujours pas fourni l'information mercredi après-midi.

Il y a quelques mois, TVA Nouvelles révélait que l'implantation du SERAM avait connu de nombreux retards et ratés, en plus d'avoir coûté 74 millions $ aux contribuables.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.