/lifestyle/family
Navigation

Une belle histoire en acupuncture vétérinaire

Close-up of Dachshund on white background
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Ayant travaillé près de 10 ans en urgence dans le milieu vétérinaire, je sais que la médecine vétérinaire traditionnelle apporte son lot de belles réussites et de petits miracles auprès des animaux de compagnie mais aujourd’hui, j’ai envie de vous parler d’une belle réussite de la médecine «douce», en acupuncture vétérinaire. Voici l’histoire de Brutus.

Brutus est un joli teckel de 6 ans vivant ­depuis son tout jeune âge dans la famille ­Lavigne-Lefebvre, dans le secteur de Mont-Tremblant. Pour eux, Brutus est un bon chien, un petit clown mais aussi, le bébé de la ­famille. Or, depuis l’été dernier, Bubu (c’est son nom pour les intimes!) a eu deux épisodes de maux de dos sévères. Des maux de dos ­incapacitants, avec boiterie, douleur et perte d’entrain. Le vétérinaire de Brutus parle d’une hernie discale, une condition plutôt classique pour cette race de chien.

La condition est traitée avec des médicaments anti-inflammatoires et du repos. ­Brutus retrouve son entrain et son petit côté «fringant» mais semble se protéger puisqu’il est maintenant un peu moins actif.

Paralysie des membres postérieurs

La troisième récidive de la hernie discale ­survient l’automne dernier, mais, cette fois, la condition est brutale, grave et urgente car Brutus paralyse: ses pattes arrière ne répondent plus et traînent derrière lui, comme deux poids morts. Brutus doit se déplacer en ­rampant avec ses membres antérieurs. Il n’a plus, non plus, le contrôle de ses sphincters.

Bien que la paralysie soit rare chez les ­humains souffrant de hernies discales, elle ­survient plus souvent dans le cas de hernies ­discales chez les races de chiens prédisposés comme Brutus. Cette condition est une urgence. Le vétérinaire de Brutus recommande une chirurgie orthopédique immédiate au ­niveau de la colonne vertébrale, ce que tout bon vétérinaire recommanderait aussi. Les chances de succès sont généralement bonnes (environ 80 %) mais la facture s’élève souvent autour de 5000 à 6000 $. La famille Lavigne-Lefebvre n’a malheureusement pas les moyens de procéder à cette intervention.

Coup de chance

Heureusement pour eux et pour Brutus, deux choses se produisent: tout d’abord, il semble que Brutus ne soit pas souffrant et qu’il soit encore fringant, ce qui est plutôt rare dans ce contexte mais ceci empêche la ­famille d’euthanasier Bubu. Ensuite, le ­vétérinaire de Bubu propose, comme «plan B», une consultation en acupuncture chez une ­collègue vétérinaire de la Rive-Nord diplômée et donc, «spécialisée» dans ce domaine, une ­option pas mal moins dispendieuse.

L’acupuncture prend doucement sa place dans le milieu vétérinaire au Québec. Déjà, il y a environ 17 médecins vétérinaires qui ont suivi toute la formation nécessaire pour ­pouvoir pratiquer cet art ­millénaire sur des animaux. C’est Dre Marie-Élaine Roy (Cinq ­saisons service vétérinaire) qui prend donc la relève avec ses petites ­aiguilles! Elle ne peut garantir une guérison mais ce type de problème peut être résolu avec ­l’acupuncture.

Brutus voit donc son ­vétérinaire acupuncteur une fois par semaine et fait aussi de la physiothérapie deux fois par semaine. En tout, on parle de frais autour de 150 $ par semaine, sans compter tout le déplacement et tout le travail et l’effort à la maison que cela occasionne pour la famille. La priorité est Brutus: pour payer tout cela, la famille se prive des forfaits cellulaires, coupe dans les ­restaurants et les voyages, etc.

Le petit miraculé

Mais voilà qui en vaut la peine car après chaque traitement d’acupuncture, la famille de Brutus voit de petites améliorations. Après ­seulement quelques semaines de traitements, Brutus commence à se lever et faire quelques pas! D’après des nouvelles toutes fraîches, le courageux Bubu est maintenant capable de marcher un bon moment, il a aussi repris le contrôle de ses sphincters et demande la porte pour ­sortir! Quelle belle histoire, non?

Précaution

Je dois vous redescendre un peu sur Terre et vous dire deux choses: d’abord, selon l’article 7 de la Loi sur les médecins vétérinaires, le vétérinaire est le seul professionnel à pouvoir examiner, diagnostiquer puis, initier ou recommander un traitement chez un animal. C’est le cas aussi pour les traitements d’acupuncture. Ensuite, il faut se souvenir que l’acupuncture offre de bons succès, spécialement avec les problèmes d’ordre chronique et plusieurs types de douleurs mais ne guérit malheureusement pas tous les maux.

Mon coup de cœur vétérinaire

Charlie et Snoopy

Close-up of Dachshund on white background
Photo Courtoisie

Ces deux lapins stérilisés sont présentement disponibles pour adoption. Étant toujours collés, cette paire est à la recherche d’une famille qui les adoptera ensemble. Malgré qu’ils soient un peu craintifs, ils aiment bien explorer leur environnement – tant qu’ils sont l’un avec l’autre! Ils ont aussi besoin d’un minimum de 4 heures de liberté par jour dans un endroit sécurisé; ­particulièrement Charlie, qui fait un peu d’embonpoint, et qui profitera bien de l’exercice! Pour adopter ou devenir famille d’accueil, veuillez contacter ­exotique@spca.com.