/sports/ski
Navigation

Les soeurs Dufour-Lapointe encore sur un nuage

Justine Dufour-Lapointe (CAN) (1re) avec Maxime Dufour-Lapointe (CAN)  et Chloé Dufour-Lapointe (CAN) de la finale 2 des femmes lors de l’épreuve de bosses de la Coupe du monde de ski acrobatique le samedi 23 janvier 2016 à Val St-Côme.
MARTIN CHEVALIER / LE JOURNAL DE MONTRÉAL/AGENCE QMI Justine Dufour-Lapointe (CAN) (1re) avec Maxime Dufour-Lapointe (CAN) et Chloé Dufour-Lapointe (CAN) de la finale 2 des femmes lors de l’épreuve de bosses de la Coupe du monde de ski acrobatique le samedi 23 janvier 2016 à Val St-Côme.

Coup d'oeil sur cet article

Les sœurs Justine, Chloé et Maxime Dufour-Lapointe ne pouvaient pas demander mieux. Réussir un triplé à la Coupe du monde de ski acrobatique de Val Saint-Côme devant leur famille et leurs amis, samedi, était un scénario rêvé.

Au lendemain de cet exploit, les trois comparses étaient encore sous l’effet électrisant de cet accomplissement, particulièrement la gagnante.

«On n’avait jamais vu une foule aussi présente, a souligné Justine dans une entrevue accordée à l’émission «Le Québec Matin» de la chaîne LCN, dimanche.

«Elle criait pour nous du matin jusqu’en fin de journée. Je pense qu’on était choyées de performer devant une foule québécoise aussi chaleureuse.»

Pression

Quelques instants après leur triomphe à l’épreuve des bosses, les frangines étaient, de leur propre aveu, «surexcitées».

«Toutes les trois, on capotait en bas du parcours, s’est souvenue Chloé. Plus personne n’avait le contrôle sur nous!»

Même si elles ont suivi leur plan à la lettre en plus de rester concentrées malgré le superbe scénario qui se dessinait devant elles, les trois sœurs ont admis avoir ressenti une bonne dose de pression.

«On est fières de nous, a indiqué Justine, qui a récolté 86,49 points en super finale. On a réussi à skier sous la pression tout en livrant la marchandise.»