/news/politics
Navigation

Des députés songent à quitter le PQ, affirme Legault

 François Legault
Photo d'archives, JOEL LEMAY François Legault

Coup d'oeil sur cet article

BROMONT | François Legault affirme que la CAQ est toujours en discussion avec plusieurs députés péquistes qui songeraient à joindre son parti.

«Pas avec moi, mais il y a eu des contacts, oui», a soutenu le chef caquiste mardi lors d’une conférence de presse à Bromont au terme d’un caucus présessionnel de deux jours.

M. Legault avait dit la semaine dernière «qu’il y en a plusieurs, au Parti québécois, qui sont en réflexion». Les péquistes qui voudront joindre la CAQ devront toutefois renoncer à leurs idéaux souverainistes: «La CAQ présente un projet qui est à l’intérieur du Canada», a-t-il spécifié.

François Legault, qui a été mitraillé de questions à ce sujet, était visiblement irrité: «On m’a posé la question la semaine dernière. J’aurais préféré ne pas avoir l’avoir, mais je me suis senti obligé de répondre. Je n’ai rien de plus à ajouter».

Le chef de la Coalition a refusé de préciser qui avait entrepris les discussions et à quel moment elles avaient débutées.

François Legault dit «rêver» de rassembler les nationalistes pour défaire le monopole libéral. Le conseiller péquiste Stéphane Gobeil a récemment choisi de passer à la CAQ.

Insatisfactions

Plusieurs députés caquistes ont souligné avoir recueilli des «confidences» de collègues du Parti québécois. «Les députés du Parti québécois sont plus ou moins satisfaits de M. Péladeau», a dit Marc Picard.

François Bonnardel a affirmé que «beaucoup de gens se questionnent» à propos du leadership de Pierre Karl Péladeau.

Au Parti québécois, on réplique que «François Legault prend ses rêves pour des réalités» et on qualifie le chef caquiste de «Nostradamus» de la politique québécoise.

Par ailleurs, la Coalition avenir Québec a proposé de diminuer les impôts des Québécois de 500 $. Cette mesure serait financée en allant piger dans la contribution annuelle faite au fonds des générations, qui sert à réduire la dette.