/news/politics
Navigation

L'inaction du gouvernement en analphabétisme, un «scandale»

François Blais
Photo Agence QMI, Simon Clark François Blais

Coup d'oeil sur cet article

Le véritable scandale au Québec n’est pas qu’un adulte sur deux soit analphabète fonctionnel, mais plutôt l’inaction du gouvernement à rectifier le tir, affirme le Regroupement des groupes populaires en alphabétisation du Québec (RGPAQ).

Dans une lettre ouverte rendue publique mardi, le RGPAQ fustige le gouvernement Couillard, et en particulier le ministre de l’Éducation François Blais, qui ne fait rien pour lutter contre l’analphabétisme au Québec, affirme-t-il.

« Le véritable scandale ne réside pas tant dans toutes ces statistiques que dans l'inertie gouvernementale en matière de lutte à l'analphabétisme», peut-on lire. L’absence d’une stratégie nationale faire cruellement défaut, tout comme le financement qui est «dérisoire» considérant l’ampleur du problème, peut-on lire.

«Vous voulez faire une différence, Monsieur le Ministre? Commencer par financer adéquatement les 128 organismes d'alphabétisation», ajoutent ses auteurs qui rappellent qu’au cours des treize dernières années, ce réseau s'est appauvri puisqu'il n'a même pas bénéficié d'une indexation équivalant à l'augmentation du coût de la vie.

Le RGPAQ représente 77 organismes d’alphabétisation répartis aux quatre coins de la province.

La lettre est cosignée par Literacy Quebec, qui regroupe 13 organismes anglophones d'alphabétisation.