/24m
Navigation

Le 24 Heures prend l’air, attachez vos tuques!

GEN-CAMELOTS DU JOURNAL 24 HEURES
Sébastien St-Jean / Agence QMI Le 24 Heures augmente le nombre de camelots présents à l’entrée des 68 stations de métro. Ce matin, ils sont plus de 170 camelots à vous remettre votre copie.

Coup d'oeil sur cet article

Dès aujourd’hui, le 24 Heures adopte une nouvelle stratégie de distribution, encore plus efficace. Le 24 Heures privilégie maintenant une distribution de main à main à l’extérieur des stations de métro de la STM.
 
Pour nous, il s’agit d’une stratégie plus humaine et plus efficace. En faisant le bilan de nos cinq années de distribution dans le réseau du métro de la STM, dans des présentoirs intérieurs, nous avons constaté que rien ne peut battre une distribution de main à main. Le 24 Heures opte donc pour une stratégie plus personnalisée, tournée vers le lecteur.  
 
Pour faire de cette nouvelle stratégie une réussite, le 24 Heures augmente le nombre de camelots présents à l’entrée des 68 stations de métro. Ce matin, ils sont plus de 170 camelots à vous remettre votre copie du 24 Heures.
 
Une distribution élargie dans des secteurs de choix
 
En plus d’être distribué à l’entrée des stations de métro, le journal 24 Heures continue d’être distribué quotidiennement dans 1026 endroits névralgiques, dont de nombreux établissements scolaires, des restaurants et des cafés. Par ailleurs, nous demeurons le seul quotidien à bénéficier d’une entente de distribution exclusive dans le réseau de l’AMT. Nos 241 boîtes distributrices sont réparties dans 51 gares de train, 12 terminus et 6 stationnements incitatifs.
 
Au rythme de la métropole
 
Travaillant avec passion, toujours à la recherche de contenu exclusif et urbain, notre équipe de journalistes continuera de vous offrir un bon résumé de l’actualité tout en misant sur des sujets proches de nos lecteurs qui utilisent le transport en commun, qui marchent dans les rues de Montréal ou qui y roulent à vélo; bref, de tous ceux qui vivent ou travaillent dans la métropole.
 
Parmi les nouveautés, il y aura la chronique de Louis-Philippe Messier qui excelle à débusquer des sujets insolites ou des points de vue inusités. Sa chronique «Tant qu’à se déplacer» portera chaque mardi sur les réalités ordinaires ou extraordinaires du métro, de l’autobus, du train, de l’autopartage et de BIXI.
 
À ne pas manquer non plus, le retour de notre cahier «Le meilleur de Montréal». Regroupant les meilleurs endroits où manger, boire, sortir et se divertir, il figurera certainement parmi vos lectures incontournables du printemps.
 
En terminant, permettez-nous de vous remercier de nous faire confiance tous les jours pour vous informer.