/sports/hockey
Navigation

Les Sags à court de solutions

Bloc LHJMQ
Photo roger gagnon Le Suisse Timo Meier a mérité la première étoile grâce à une belle performance d’un but et deux mentions d’aide.

Coup d'oeil sur cet article

Contrairement à la veille, les Saguenéens n’ont pas fait le poids, vendredi soir, face au Huskies de Rouyn-Noranda qui se sont imposés 5 à 1 au Centre Georges-Vézina.

À leur cinquième match en huit jours, les Chicoutimiens ont semblé à court de solutions et d’énergie contre les meneurs au classement général.

«On a laissé beaucoup d’émotion et d’énergie hier [jeudi]», a avoué d’emblée le pilote des Sags Yanick Jean dans son point de presse d’après-match.

Les locaux tiraient déjà de l’arrière 3 à 0 après une période, ce qui les a fait jouer sur les talons le restant du match. À son premier départ en deux semaines, Xavier Potvin a eu l’air chancelant et nerveux par moment, cédant au premier engagement devant Francis Perron, A.J. Greer et Timo Meier. Il faut dire qu’il avait un défi difficile devant lui pour son retour entre les deux poteaux.

«Je pense pas que c’était une période de 3 à 0, a laissé entendre l’entraîneur-chef des Bleus. C’est sûr que ça nous a mis sur les talons un petit peu. Par la suite, on a joué plus pour limiter les choses que pour s’imposer. Ce n’est pas un manque d’effort, mais il faut être honnête, c’est la meilleure équipe qui l’a emporté ce soir [vendredi].»

Ses joueurs ont tout même connu un meilleur deuxième vingt, décochant 16 lancers sur Chase Marchand, mais ils ont raté plusieurs chances de marquer et frappé quelques poteaux.

Les visiteurs, eux, sont revenus à la charge en réussissant un quatrième filet sans réplique, le deuxième de Perron dans la rencontre.

Jonathan Bourcier a tenté de remettre son équipe sur les rails en s’inscrivant à la marque lors d’un avantage numérique survenu dès la 20e seconde de jeu du dernier acte.

Cependant, Peter Abbandonato y est allé du coup d’assommoir quelques minutes plus tard avec un tir des poignets dignes des ligues majeures dans le coin du filet, ce qui a conclu de belle façon une superbe soirée de travail pour les hommes de Gilles Bouchard.

Les Huskies rebondissent

«L’important aujourd’hui [vendredi], c’était de rebondir et de jouer de la bonne façon, a commenté le coach de la meute. Je pense que notre préparation était à côté de la track hier [jeudi]. Aujourd’hui [vendredi], on sentait que les gars étaient vraiment prêts. Les gars ont une fierté et ils n’ont pas apprécié la façon dont ils ont compétitionné la veille. On a rebondi. Oui, on est en haut du classement et on ne peut pas toujours être parfaits, on va en connaître d’autres des mauvais matchs, mais c’est important de rebondir et c’est ce qu’on a fait.»

Les Saguenéens profiteront maintenant de deux jours de congé pour recharger les batteries. Ils reprendront l’entraînement lundi soir en prévision de leur série de trois parties dans les Maritimes qui débutera vendredi, à Bathurst.