/news/politics
Navigation

Les 14 dossiers chauds de la rentrée parlementaire

periode des questions
Photo Le Journal de Québec, Simon Clark

Coup d'oeil sur cet article

Après avoir brassé les cartes de son Cabinet ministériel, plusieurs grands chantiers attendent l’administration du premier ministre Philippe Couillard en cette rentrée parlementaire. Voici un condensé des dossiers chauds qui pourraient alimenter les débats lors de la nouvelle session parlementaire.

#1 Uber X
periode des questions
AFP

Le nouveau ministre des Transports Jacques Daoust aura à trancher et à régler l’épineuse question d’Uber X jugé illégale au Québec. Les représentants de l’industrie du Taxi mènent une véritable chasse «anti-Uber» et demandent au ministre de faire cesser ses activités d’ici la fin de la Commission parlementaire qui aura lieu sur la question. Excédés, ils menacent aussi d’intenter un recours collectif contre le gouvernement et l’entreprise américaine.  

#2 Le contrôle des armes à feu
periode des questions
ANNIE T. ROUSSEL/JOURNAL DE QUÉBEC/AGENCE QMI

La création d’un registre québécois des armes à feu divise la population et même les élus qui risquent d’être très sensibles face au projet de loi 64. La question pourrait aussi devenir un enjeu électoral lors de la partielle de Chicoutimi qui doit être déclenchée d’ici la fin du mois de mars.

#3 L’encadrement des Centres jeunesses
periode des questions
TOMA ICZKOVITS/AGENCE QMI

Alors que le Centre jeunesse de Laval est aux prises avec de nombreuses fugues d’adolescentes, le gouvernement aura à mieux encadrer les institutions. La ministre déléguée à la Protection de la jeunesse, Lucie Charlebois a d’ailleurs annoncé mardi qu’un vérificateur rédigera un rapport dont les recommandations seront appliquées, afin d’enrayer le problème des fugues.

#4 L’exploration d’hydrocarbures sur Anticosti
periode des questions
AFP

La question controversée de l’exploration des hydrocarbures sur l’île d’Anticosti est loin d’être réglée. Hostile à la fracturation hydraulique sur l’île, le premier ministre Couillard affirme que le projet a été lancé par le gouvernement de Pauline Marois et qu’il s’est retrouvé sur son bureau, contre son gré, à son arrivée au pouvoir. Or, notre bureau parlementaire a révélé que les discussions avec Petrolia ont été entamées avant le règne péquiste, sous l’administration libérale de Jean Charest.

#5 Le développement économique
periode des questions
Simon Clark/Agence QMI

Durement critiqué par l’ex-ministre Nathalie Normandeau, qui le qualifie de «talon d’Achille du gouvernement», l’administration Couillard pourrait redorer son bilan économique avec la venue de Dominique Anglade. Nouvellement élue et nommée ministre de l’Économie, elle devra présenter une stratégie de développement économique
pour favoriser l’essor économique de la province. Rappelons que l’arrivée en fonction de la nouvelle ministre a été assombrie par la vente du fleuron québécois, Rona, à l’Américaine Lowe’s.

#6 Le financement des hôpitaux
periode des questions
MICHEL ST-JEAN/AGENCE QMI

Après avoir réformé les structures et l’accessibilité aux soins, le Dr Gaétan Barrette doit maintenant légiférer sur le financement des hôpitaux à l’acte. Les établissements seraient désormais financés en fonction de leur rendement plutôt qu’à partir d’un budget annuel déterminé selon les années antérieures. Le ministre de la Santé aura à évaluer, dans un premier temps, les coûts de chaque type de soin dispensés dans les divers établissements de santé de la province. Les écarts qui existent devront être résorbés de sorte qu’un prix moyen pour chaque soin de santé offert soit fixé. Les budgets seront ensuite versés en fonction du volume d’activité des établissements.

#7 La création d’emplois
periode des questions
MAXIME DELAND/AGENCE QMI

Alors qu’il s’était engagé à créer 250 000 emplois, le gouvernement de Philippe Couillard peut s’attendre à être talonné sur la question au cours de la session parlementaire. Selon les plus récentes données diffusées par Statistique Canada, il s’est perdu 17 200 emplois à temps partiel au Québec en janvier. Par contre, il s’en est créé 13 900 à temps plein. Au final, on parle d’une perte de 3200 emplois. Lundi, le premier ministre Philippe Couillard a annoncé la création de 500 emplois à Montréal. Notamment grâce à un prêt d’Investissement Québec, les Studios Cinesité se lancent dans le film d’animation et généreront plusieurs centaines d’emplois d’ici 2020.

#8 Le sort des assistés sociaux
periode des questions
CAMILLE GAÏOR/24 HEURES/AGENCE QMI

C’est l’ex-ministre de l’Éducation, François Blais qui devra reprendre la balle au bond de Sam Hamad quant à la réforme de l’aide sociale. Il devra poursuivre la consultation entamée sur le projet de loi 70 qui vise à couper les chèques des jeunes prestataires d’aide sociale qui refusent de s’intégrer au marché du travail. Parallèlement, le ministre Blais devra aussi diriger un groupe de députés dont le mandat sera d’évaluer la possible implantation d’un revenu minimum garanti. En s’inspirant de la Finlande, le premier ministre Philippe Couillard souhaite simplifier «l’enchevêtrement de prestations» offertes par l’État.

#10 La hausse des tarifs dans les garderies
periode des questions
SIMON DESSUREAULT/24 HEURES/AGENCE QMI

Même s’il s’était engagé à ne pas augmenter les tarifs de garderie au-delà de l’inflation, certaines familles auront une mauvaise surprise en regardant leur rapport d’impôt pour l’année 2015. La Contribution additionnelle pour services de garde éducatifs à l’enfance subventionnés imposera une facture pouvant atteindre plus de 2300 $, dès le 1er avril à certaines familles en plus des 7,30$ par jour, par enfant déjà déboursés. Le nouveau ministre de la Famille, Sébastien Proulx, pourrait avoir à faire face à de nombreux mouvements de contestation au cours de la session parlementaire. 

#11 Le financement du réseau de garderies subventionnées
periode des questions
TOMA ICZKOVITS/AGENCE QMI

Autre dossier épineux pour le ministre Sébastien Proulx, qui aura à défendre la décision gouvernementale de couper 120 millions $ dans le financement du réseau des garderies subventionnées. Ces établissements craignent de devoir réduire notamment les heures consacrées à la préparation des repas et d’avoir à utiliser des aliments de moins bonne qualité.

#11 Le financement du réseau de l’éducation
periode des questions
JOEL LEMAY/AGENCE QMI

Le nouveau ministre Pierre Moreau aura à faire face à plusieurs enseignants, parents et syndicats qui se mobilisent pour demander un «réinvestissement massif» dans le système d’éducation.  Ces derniers déplorent que les services aux élèves soient affectés, que les établissements nécessitent certains rafraîchissements, d’autant plus que plusieurs écoles sont envahies de moisissures, et que le soutien aux élèves en difficulté d’apprentissage est diminué. Lors de la présentation de son Conseil des ministres, le premier ministre Philippe Couillard s’est engagé à investir davantage dans l’Éducation.

#12 La refonte des commissions scolaires
periode des questions
SIMON CLARK/JOURNAL DE QUÉBEC/AGENCE QMI

Autre dossier majeur pour Pierre Moreau: la refonte des commissions scolaires. À son retour, il devra entreprendre une consultation sur le controversé projet de loi 86 sur la gouvernance scolaire, qui prévoit l’abolition des élections scolaires en plus d’enlever des pouvoirs aux commissions scolaires. Le gouvernement accuse certains retards avec ce projet de loi dont la commission parlementaire doit débuter le 16 février. Le PQ accuse d’ailleurs le gouvernement de «se traîner les pieds» dans ce dossier et craint qu’il devienne impossible de procéder à temps pour que la réforme soit appliquée cet automne.

#13 La neutralité de l’État
periode des questions
AFP

Le gouvernement pourrait être confronté par les partis d'opposition qui juge que le projet de loi 62 proclamant la neutralité religieuse de l’État ne va pas assez loin. Ce chantier vise notamment à encadrer les demandes d'accommodements. De plus, l’administration Couillard n’a pas l’intention d’interdire les signes religieux sauf le voile intégral –comme la burqa ou le niqab– qui sera banni du secteur public.   

#14 Le fonds vert
periode des questions
JEAN-FRANÇOIS DESGAGNÉS/JOURNAL DE QUÉBEC/AGENCE QMI

Même si le gouvernement prétendait que «les revenus provenant du marché du carbone et de la redevance sur les carburants et combustibles fossiles sont utilisés à 100 % pour le financement de mesures de lutte contre les changements climatiques», notre bureau parlementaire a révélé que le fonds vert est utilisé à toutes les sauces. Le ministère des Transports s’en sert notamment pour maintenir à flot l’enveloppe servant à rembourser les dettes d’investissements routiers, tandis que 6 M$ ont aussi été injectés dans un oléoduc d’Énergie Valero. Suite à ces révélations, le premier ministre Philippe Couillard s’est engagé à réformer le Fonds vert. Ce sera dorénavant le ministre de l’Environnement David Heurtel qui en aura «l’entière imputabilité».