/news/politics
Navigation

Une rentrée parlementaire marquée par RONA, UberX et le Fonds vert

Les nouveaux ministres ont connu leur baptême du feu, mardi

caucus liberal
Photo Le Journal de Québec, Simon Clark Le premier ministe Philippe Couillard.

Coup d'oeil sur cet article

Les débats parlementaires ont repris mardi à l’Assemblée nationale et ont été dominés par l’économie, la vente de RONA et l’affrontement entre les chauffeurs de taxi et le géant Uber.

RONA au centre des débats

Philippe Couillard, qui se réjouit de la vente du quincaillier RONA à des intérêts américains, a accusé Pierre Karl Péladeau lors de la première joute parlementaire de l’année.

Le PQ profite d’une gaffe de Dominique Anglade. La jeune ministre de l’Économie, qui a subi son baptême du feu mardi, a déclaré la semaine dernière que la vente de RONA sera «bénéfique» pour «l’ensemble des Québécois».

Le gouvernement a dû recadrer le message et se dit maintenant «préoccupé» par l’impact de cette prise de possession.

Le caquiste François Legault a dénoncé l’inaction des libéraux, qui laissent tomber le secteur manufacturier. Alors qu’avec «la faible valeur du dollar canadien, c’est le temps d’exporter», le Québec a perdu 4200 emplois dans ce secteur en 2015.

Uber

La guerre entre les chauffeurs de taxi et la multinationale Uber continue de se faire sentir dans les corridors de l’Assemblée nationale, d’où on pouvait entendre les klaxons des manifestants en milieu de journée.

Pris à partie par la péquiste Martine Ouellet, le ministre des Transports Jacques Daoust a sorti les dents: UberX doit mettre fin «à toute activité illégale». «On est rendu à plus de 1000 saisies de véhicules», a-t-il expliqué. M. Daoust prépare pour bientôt une commission parlementaire sur l’avenir du taxi.

Moreau toujours malade

Le nouveau ministre de l’Éducation Pierre Moreau n’est toujours pas remis de son mystérieux malaise et sera absent pour toute la semaine.

«Il doit rencontrer encore ses médecins cette semaine. On espère le voir de retour le plus rapidement possible», a lancé Philippe Couillard.

M. Moreau avait quitté l’Assemblée nationale sur une civière lors de l’annonce du remaniement ministériel et a été hospitalisé plusieurs jours. «Pierre travaille, mais à distance», a ajouté le premier ministre.

Le Fonds vert: une bénédiction pour l’Afrique

Le gouvernement Couillard a autorisé un versement de 25 M$ à l’Afrique pour se dépolluer en contravention avec les règles du Fonds vert, qui stipule que les investissements doivent être faits au Québec.

«Il y a eu une décision qui a été prise au Conseil des ministres qui a été autorisée par le Conseil du trésor. Ils vont ajuster le programme», s’est défendu la ministre des Relations internationales Christine St-Pierre.

Pour le péquiste Mathieu Traversy, il s’agit d’un «détournement de fonds».