/finance/news
Navigation

Inspection préachat: voir son achat avec les yeux d’un expert

Basic RGB
Illustration fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Après des semaines de recherches, vous avez trouvé la maison de vos rêves. Vous vous apprêtez à faire une offre d’achat, mais une question se pose, devriez-vous rendre cette offre conditionnelle à un rapport d’inspection satisfaisant?

Bien que le choix de procéder à une inspection préachat reste le vôtre, il ne fait aucun doute que cette décision comporte des considérations importantes. En effet, la loi ne vous exige pas d’effectuer une inspection préalable avant l’achat projeté d’une maison.

Le but d’une inspection préachat est de discerner les vices apparents majeurs et non de repérer les vices cachés. Cette distinction est importante, car plusieurs croient faussement qu’une inspection préachat assure l’absence des vices cachés.

Or, un inspecteur préachat n’est pas un expert et son mandat ne consiste pas à produire une expertise, mais bien à effectuer un examen attentif et diligent de l’immeuble en question afin de déceler les vices apparents majeurs. Ainsi, l’inspecteur préachat n’a pas l’obligation légale envers son client de repérer la présence de vices cachés.

Les vices cachés qui se révèlent par des indices apparents

Bien que l’inspecteur préachat n’ait pas l’obligation de déceler la présence de vices cachés, il a l’obligation, dans le cadre d’une inspection diligente et prudente des composantes visibles de l’immeuble, de porter à l’attention de l’acheteur les éléments qui pourraient être révélateurs d’un vice caché.

Ainsi, bien que l’inspection préachat ne protège pas des vices cachés, l’œil expérimenté d’un inspecteur préachat peut se révéler une ressource très importante pour discerner les éléments de l’immeuble qui seraient à revoir et à discuter avec votre vendeur.

Bien choisir son inspecteur

La profession d’inspecteur en bâtiment n’est reliée à aucune formation réglementée et n’est sujette à aucun ordre professionnel spécifique visant la profession. Il faut donc faire un choix avec prudence.

Au Québec, il existe deux organismes dont les membres sont régis par des règles de pratiques pour offrir une certaine protection aux consommateurs: l’Association des inspecteurs en bâtiments du Québec (AIBQ) ainsi que la Corporation des inspecteurs en bâtiments de la province du Québec (CIBPQ). Puisqu’il s’agit en somme d’un conseiller pour vous assister dans votre achat, choisissez bien!

Conseils

♦ Il est dans votre intérêt de choisir un inspecteur préachat expérimenté et qualifié.

♦ Assurez-vous de demander un rapport d’inspection écrit, car cela pourrait vous être utile plus tard.

♦ N’oubliez pas que même si vous avez fait inspecter votre maison, vous ne perdez pas vos droits de poursuites pour vices cachés.