/sports/hockey
Navigation

Les Sags amorcent leur voyage du bon pied

SPO-LHJMQ-CHI-BAT
Photo Agence QMI, JOHN MORRIS Les Saguenéens ont défait le Titan d’Acadie-Bathurst 5 à 2 vendredi soir.

Coup d'oeil sur cet article

Les Saguenéens ont amorcé leur périple dans les Maritimes avec panache, vendredi soir, en signant une victoire convaincante de 5 à 2 aux dépens du Titan d’Acadie-Bathurst.

«Honnêtement, on ne pouvait pas vraiment demander mieux comme premier match. On a donné le ton à notre voyage», a lancé le pilote des Chicoutimiens Yanick Jean, qui a souligné la contribution de tous ses joueurs.

«Chaque ligne a compté un but et notre avantage numérique est sorti de là avec un but. C’est positif, ce qu’on a vu, dans l’ensemble. Julio [Billia] a fait de bons arrêts aussi», a analysé l’entraîneur-chef.

Quatre buts sans réplique

Taylor Cooper a donné le ton à la rencontre en ouvrant le score dès la 47e seconde, saisissant un retour de lancer de Julien Carignan-Labbé.

Les Sags ont entamé la deuxième période de la même manière en doublant leur avance par l’entremise de Nicolas Roy, qui a fait dévier habilement un tir de Frédéric Allard lors d’un avantage numérique. La formation chicoutimienne a terminé le second engagement avec brio, ajoutant deux autres buts pour se doter d’une priorité de 4 à 0. Nicolas Guay a tout d’abord célébré son retour au jeu en complétant une passe de Dmitry Zhukenov sur une descente à deux contre zéro. Puis, Timothé Simard a mis la touche à une belle présence du quatrième trio en enfilant l’aiguille à son tour.

La troupe de Mario Pouliot est revenue en force au dernier tiers, donnant une petite frousse aux visiteurs en réduisant l’écart à deux buts grâce aux réussites de Jason Bell et de Jeffrey Truchon-Viel. Landon Schiller a toutefois anéanti tout espoir de remontée en confirmant le gain des siens avec un filet dans une cage désertée par Reilly Pickard au profit d’un sixième patineur.

«Je sentais quand même l’équipe en contrôle [en troisième période]. À 4 à 1, ça tourbillonnait dans notre zone un peu. On a pris le temps d’arrêt et, par la suite, le jeu s’est calmé. Les joueurs ont bien fait ça. Je n’ai pas vu de jeux individuels avec le pointage. Tout le monde a tiré dans le même sens», s’est réjoui le grand patron des Bleus.

Les Saguenéens ont rendez-vous aujourd’hui avec les Islanders de Charlottetown pour l’avant-dernière partie de leur escapade dans les provinces de l’Atlantique, qui se conclura demain, à Saint John. Seule ombre au tableau, ils ont perdu les services de Taylor Cooper, qui a pris la direction de l’hôpital après avoir été atteint au visage par un bâton en troisième période.