/entertainment/opinion/columnists
Navigation

Y’a pas de Noirs à la télé!

Coup d'oeil sur cet article

Depuis plusieurs jours, il s’est dit tout un lot de bêtises dans le dossier du blackface. «Un tel n’est pas un vrai Noir», «Une telle est raciste», etc.

Mais il y a une affirmation, que j’ai lue à plusieurs endroits, qui me chicote particulièrement: «On ne voit jamais de minorités culturelles à la télé.»

C’est un mensonge.

MA TÉLÉ EST TROP BLANCHE ?

Imaginons une journée de «zapping» intense à la télé québécoise, au cours des douze derniers mois.

Vous commencez à Télé-Québec, à Belle et bum, où Normand Brathwaite invite chaque semaine des musiciens de toutes les origines. À Bazzo.tv vous tombez sur une chronique de Joseph Facal, néo-Québécois d’origine uruguayenne, arrivé au Québec à neuf ans.

Vous regardez en rafale Blue Moon sur Club illico: tiens, le chum de Karine Vanasse est Noir, le militaire qui travaille dans son équipe est Noir et le chef de police est Noir...

Vous allez voir Piment fort à TVA, animé par Normand Brathwaite: l’invitée est l’humoriste Mariana Mazza, d’origine uruguayenne et libanaise.

Vous l’aimez bien Mariana, alors vous la regardez aussi à Code F. à Vrak.

Vous regardez une émission de sport: on discute des performances de deux des plus grands sportifs québécois, Jean Pascal et P.K. Subban.

Puis vous tombez sur un sketch d’un des humoristes les plus populaires de l’heure, Adib Alkhalidey.

Pendant la pause, une annonce de Mise-o-Jeu... avec Adib Alkhalidey.

Votre ado vous pique la télécommande pour regarder, à Vrak, l’émission Med. L’humoriste Mehdi Bousaidan (né en Algérie) y joue le rôle d’un ado dont la mère est algérienne (jouée par Karina Aktouf) et le père est québécois (joué par Antoine Vézina).

Pause publicitaire: une annonce de Presse Café... avec Mehdi Bousaidan.

Vous faites un peu de rattrapage sur le web en regardant un épisode de Quart de vie, une série écrite par Kadidja Haïdara et mettant en vedette Nadia Essadiqi.

Vous retournez regarder C’est juste de la TV et vous tombez sur une chronique de Nicolas Ouellet, qui est aussi coanimateur de Vrak Attak.

À Ici Radio-Canada, vous écoutez Virtuose, animé par Grégory Charles.

Au Téléjournal, Céline Galipeau (dont la mère, Pham Thi Ngoc Lang, est vietnamienne) présente un reportage d’Azeb Wolde Giorghis ou d’Anyck Béraud.

Vous passez à RDI où, tous les jours, Yolande James est sur le panel des Ex. Vous voulez vous rincer l’œil? À Moi & cie dans Dieux de la scène-rebelles, vous pouvez voir Tyler, le danseur nu noir, «dans un numéro des plus sensuels».

Allez, vous zappez à V. Dans Ces gars-là, l’ultra populaire Sugar Sammy et ses parents partagent un repas indien.

À Ici Artv vous synthonisez Esprit critique, coanimé par Rebecca Makonnen.

Dans 30 vies, comme chaque saison, les élèves sont de toutes les origines. Et le 4 février vous avez eu droit à des scènes entièrement en créole entre des personnages haïtiens.

C’EST UN SCANDALE !

Ah oui, par contre, il y a une émission où semaine après semaine on ne voit jamais de minorité visible.

C’est Les Pays d’en haut... On s’excuse. On ne pouvait pas faire de Séraphin Poudrier un immigrant syrien venu coloniser les Basses-Laurentides.