/lifestyle/family
Navigation

Amoureux comme au premier jour

Ce couple de Québec célébrera ses 71 ans de mariage cette année

«Pour moi, c’est normal. J’ai toujours rêvé d’être avec lui pour toujours. [...] Il me protège tout le temps», confie Jacqueline à propos du fait de rester avec le même homme toute sa vie.
Photo ANNIE T. ROUSSEL «Pour moi, c’est normal. J’ai toujours rêvé d’être avec lui pour toujours. [...] Il me protège tout le temps», confie Jacqueline à propos du fait de rester avec le même homme toute sa vie.

Coup d'oeil sur cet article

Ils n’étaient que de jeunes adolescents quand leurs regards se sont croisés pour la première fois en 1939, dans les rues de la Basse-Ville. Plus de 70 ans et tout autant de Saint-Valentins plus tard, ce couple de Québec est toujours aussi amoureux qu’au premier jour.

«Je l’ai rencontrée grâce à ma sœur avec qui elle faisait de la natation. Je la trouvais assez jolie, alors j’ai tenté ma chance», raconte Robert Labbé, avec la même étincelle dans les yeux que celle du jeune homme de 14 ans qu’il était alors.

Assis bien confortablement dans leur demeure de Duberger, sa femme Jacqueline et lui ont accueilli Le Journal dans une forme exemplaire, malgré leurs 91 années bien sonnées. «On a été protégés et chanceux», insiste le couple à plusieurs reprises.

Les temps ont peut-être bien changé depuis qu’ils ont uni leurs destinées en 1945, mais les deux amoureux semblent toujours aussi éperdus l’un de l’autre qu’ils l’étaient à l’âge de 20 ans.

Secret

Robert et Jacqueline, qui ont trimé dur toute leur vie pour bâtir leur petit cocon familial, sont toutefois convaincus qu’il n’y a pas de recette miracle à leur bonheur.

«Il n’y en a pas de secret, je pense bien. C’est tout naturel ce qui est arrivé. On n’a rien projeté, c’est arrivé graduellement. [...] Il y a juste un amour qui est fort», explique Robert.

«C’est l’amitié en plus de l’amour aussi. Même que je demande au Bon Dieu de mourir avant lui, parce que je ne serais pas capable de vivre sans lui», ajoute Jacqueline, en glissant un regard complice à sa douce moitié.

Inséparables

«Pour moi, c’est normal. J’ai toujours rêvé d’être avec lui pour toujours. [...] Il me protège tout le temps», confie Jacqueline à propos du fait de rester avec le même homme toute sa vie.
Photo ANNIE T. ROUSSEL

Si la longévité de leur histoire d’amour ne semble pas avoir de secret, le couple a toujours su trouver une façon de prendre du temps pour l’autre.

«Je me levais à 3 h du matin pour aller livrer du lait. L’après-midi, je travaillais ailleurs et le soir, on allait quand même patiner ensemble. Je dormais juste trois heures par nuit», se souvient l’homme.

Quilles, pétanque, jeux de cartes et voyages: Robert et Jacqueline sont toujours restés actifs au fil du temps. Encore aujourd’hui, ils pratiquent des loisirs ensemble et sortent à l’occasion.

«Vous savez les oiseaux inséparables? Mes parents sont exactement comme eux», lance à la blague leur fils Pierre.

En plus de leurs trois enfants, M. et Mme Labbé ont quatre petits-enfants et sont aujourd’hui les heureux arrière-grands-parents de neuf enfants.

 

Quand ils se sont mariés en 1945...

«Pour moi, c’est normal. J’ai toujours rêvé d’être avec lui pour toujours. [...] Il me protège tout le temps», confie Jacqueline à propos du fait de rester avec le même homme toute sa vie.
Photo courtoisie
  • Location d’un appartement meublé: 32 $
  • Le premier ministre du Québec était Maurice Duplessis
  • Le maire de Québec était Lucien Borne
  • Adolf Hitler se donnait la mort et la Deuxième Guerre mondiale prenait fin
  • Le Canadien de Montréal fut éliminé au premier tour des séries éliminatoires lors d’un match contre les Maple Leafs de Toronto
  • Maurice Richard a compté 50 buts en autant de rencontres
  • Gabrielle Roy publiait Bonheur d’occasion