/travel
Navigation

La pêche blanche, une activité pour toute la famille

Little child fishing on a frozen lake in winter.
Photo Fotolia Il est encore possible de s’adonner à la pêche blanche dans plusieurs régions du Québec – au grand bonheur de toute la famille!

Coup d'oeil sur cet article

Quand on parle de pêche sous la glace ou de pêche blanche, on pense tout de suite à Sainte-Anne-de-la-Pérade, avec ses 400 cabanes et ses petits poissons des chenaux. Si la saison y est terminée depuis le 14 février, la pêche blanche bat toujours son plein dans plusieurs autres régions du Québec.

Où pratiquer la pêche blanche ?

Le Village Nordik du Vieux-Port de Québec vous offre des blocs de trois heures de pêche extérieure ou en igloo, avec un quota de trois poissons par personne et tout l’équipement nécessaire dont les brimbales (lignes) et les appâts. À partir de 12,50 $ en semaine pour la pêche extérieure et de 20 $ pour la pêche en igloo.

Pêche Blanche Lac St-Jean vous ­propose une expérience de pêche au doré en milieu naturel, à une distance variant entre deux et quatre kilomètres des côtes du lac St-Jean, à partir de ­Roberval. Vous ferez le trajet en ­motoneige ou en véhicule à chenilles. Comme il n’y a que quatre cabanes, vous aurez l’impression de vous ­retrouver seul au milieu d’un grand ­désert blanc.

La formule comprend un guide de pêche expérimenté attitré exclusivement à votre groupe de deux à 12 personnes pour toute la journée, que vous décidiez d’y rester six heures ou 12 heures. Le quota par pêcheur est de 10 dorés par jour, et comme le pourvoyeur peut bouger les cabanes au ­besoin pour suivre le mouvement des poissons, vous êtes pratiquement ­assuré d’avoir une bonne pêche. Le prix est de 65 $ par adulte si vous êtes quatre personnes et plus, et des forfaits familiaux sont disponibles sur demande. Il est important de réserver.

Au parc de la Rivière-des-Milles Îles, à Laval, on vous offre un forfait clé en main, mais chaque pêcheur doit détenir son permis de pêche obligatoire, qu’il peut se procurer entre autres chez ­Canadian Tire. Les cabanes peuvent ­accueillir de deux à six personnes et les forfaits débutent à 65 $ par cabane pour une demi-journée. Argent comptant seulement.

À la pourvoirie Roger Gladu, dans ­Lanaudière, sur le lac Saint-Pierre, vous pouvez pêcher le doré et le brochet dans des cabanes chauffées qui incluent tout ce dont vous aurez besoin pour ­pêcher, sauf votre permis, vos droits de pêche et les appâts (que vous pouvez vous procurer sur place). Les forfaits sont offerts à partir de 65 $ pour une ­petite cabane.

Bon à savoir

Si vous avez votre propre équipement, votre permis de pêche et que vous acquittez les droits de pêche nécessaires, plusieurs lacs du Québec vous permettent de pratiquer cette activité. C’est le cas entre autres du lac Brome dans les Cantons-de-l’Est et de plusieurs parcs, réserves ­fauniques ou centres touristiques de la SÉPAQ: www.sepaq.com/activites/ peche_blanche/ (certains ­offrent même l’équipement ou tout au moins le service de faire les trous sur la glace).