/finance/business
Navigation

Karine Joncas Cosmétiques: une ascension de toute beauté

Succès fulgurant pour une jeune entrepreneure avec ses cosmétiques

GEN-KARINE JONCAS
Sébastien St-Jean / Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

Karine Joncas s’est lancée en affaires avec 4000 $ dans ses poches et contre le souhait de ses parents. Eux-mêmes entrepre­neurs, ils connaissaient l’ampleur de cette aventure pour une jeune de 25 ans. Déterminée à réussir, la femme d’affaires n’a pas hésité à recourir à divers programmes de soutien à l’entrepreneuriat pour peaufiner son projet de lancer une gamme de cosmétiques.

Aujourd’hui, l’entreprise Karine Joncas Cosmétiques a le vent dans les voiles. En 2015, le chiffre d’affaires a grimpé de 50 % par rapport à celui de 2014, qui lui-même avait quadruplé depuis le tournant des années 2010.

«Nous sommes rendus à regarder de nouveaux créneaux de développement, comme une entrée dans les instituts de beauté et l’ajout d’une nouvelle gamme complète de soins», déclare la jeune femme.

Bien accompagnée

Karine Joncas est tombée enfant dans la potion magique des soins de la peau grâce à sa grand-mère, qui la fascinait avec ses recettes de crèmes, de toniques et de tisanes pour le visage. Adolescente, elle devient conseillère de beauté à domicile pour payer ses études en enseignement. Autonome et autodidacte, elle découvre un produit de régénérescence de la peau du visage qu’elle décide de commercialiser avec le soutien de son conjoint, Francis Dionne. Elle quitte l’enseignement et crée l’entreprise Karine Joncas Cosmétiques, qui connaît immédiatement un franc succès.

«J’étais accompagnée par le programme d’aide aux jeunes entrepreneurs SAJE et j’ai aussi eu de l’aide de la CDEC. J’ai participé à des concours d’entrepreneurship qui m’ont permis d’établir plein de contacts et de prendre confiance en moi pour aller présenter les produits de niche que je voulais commercialiser», poursuit Karine Joncas.

En pharmacie

À sa grande surprise, les pharmacies du Groupe Jean Coutu lui accordent de l’espace à travers les prestigieuses marques internationales. Puis, les pharmacies Uniprix et Brunet suivent. Ses produits à prix abordables s’envolent comme des petits pains chauds. Ils sont maintenant disponibles dans 450 pharmacies à travers le Québec.

Cette ouverture lui donne l’impulsion de créer une gamme complète de produits pour les yeux et le visage avec l’aide d’un directeur scientifique.

«Je voulais que les clientes voient rapidement les résultats et que le produit lui-même soit notre publicité. J’ai misé sur le bouche-à-oreille et sur la fidélité de ma clientèle. C’est le secret de ma longévité à travers ce marché très concurrentiel», reconnaît la femmed’affaires.

Gérer la croissance rapide

D’année en année, se sont ajoutés de nouveaux produits, dont des soins capillaires. La croissance fulgurante qu’a connue l’entreprise en 15 ans n’a pas été simple à gérer en raison de l’éparpillement des équipes de travail.

«Dans quelques semaines, nous allons regrouper tous nos bureaux en un seul, rue Chabanel, à Montréal. Non seulement nous ferons une économie d’échelle, mais nous améliorerons nos communications, notre marketing et notre capacité de stockage. Nous ambitionnons de nous positionner avec une gamme de médi-cosmétiques, des soins de la peau qui font la différence», conclut Mme Joncas.


UNE DE NOS MEILLEURES DÉCISIONS

«J’ai misé sur le bouche-à-oreille au lieu d’investir des milliers de dollars en publicité.»

UNE DE NOS PIRES DÉCISIONS

«J’ai sous-estimé la croissance rapide de mon entreprise. Ça a freiné notre expansion.»

UN CONSEIL AUX JEUNES ENTREPRENEURS

«Faites appel aux divers programmes d’aide au démarrage d’entreprise. Ils ont d’excellentes ressources autant humaines que financières.»

la compagnie

Karine Joncas Cosmétiques

  • Domaine d’affaires: production et ventes de cosmétiques
  • Actionnaires: Karine Joncas, Francis Dionne
  • Siège social: Arrondissement Saint-Laurent, Montréal
  • Nombre d’employés: 20