/lifestyle/psycho
Navigation

«Il n’y a plus rien à notre épreuve»

L’histoire d’Isabelle Côté et Jean-Marc Giguère

Malgré de nombreuses épreuves, Isabelle Côté et Jean-Marc Giguère célèbrent aujourd’hui même leur 18e anniversaire de vie commune.
Photo courtoisie Malgré de nombreuses épreuves, Isabelle Côté et Jean-Marc Giguère célèbrent aujourd’hui même leur 18e anniversaire de vie commune.

Coup d'oeil sur cet article

Après avoir frôlé la faillite personnelle, Isabelle Côté, 39 ans, et Jean-Marc Giguère, 38 ans, sont passés à deux doigts de voir leur couple voler en éclats. Malgré tout, l’amour a pris le dessus. Après 18 ans d’union, ils se disent aujourd’hui plus heureux et plus forts que jamais.

Comment vous êtes-vous rencontrés ?

Je travaillais dans un dépanneur et lui était livreur le soir et la fin de semaine dans un petit restaurant pas trop loin. Il venait se faire de la monnaie au dépanneur parce qu’il me trouvait de son goût, et moi, je faisais livrer de la bouffe chaque fois que je travaillais, parce que je voulais le voir. C’est lui qui m’a finalement demandé d’aller prendre un verre, la première fois. C’était le 7 février 1998. J’avais 21 ans et lui 20 ans.

Comment votre relation a-t-elle évolué ?

Après quatre mois, je suis tombée enceinte, par accident. Moi, je ne voulais pas d’enfants. J’avais prévenu Jean-Marc dès le départ. Quand je lui ai annoncé la «surprise», il était super heureux. Nous n’avons jamais regretté.

Malgré de nombreuses épreuves, Isabelle Côté et Jean-Marc Giguère célèbrent aujourd’hui même leur 18e anniversaire de vie commune.
Photo courtoisie

Comment avez-vous vécu l’arrivée de cet enfant ?

Notre premier bébé était fait pour nous: un enfant facile, qui dormait bien. Ç’a très bien été pendant plusieurs années, mais les problèmes ont commencé quand le petit avait 6 ans. Mon chum avait un très bon emploi, mais il a décidé de suivre un ami qui s’était parti une business à son compte et ça n’a pas fonctionné. Tous les chèques de paie rebondissaient, alors ç’a monté notre marge de crédit au maximum et tout s’est mis à mal aller, côté monétaire. Il a changé cinq fois d’emploi en l’espace de quelques mois pour essayer de trouver mieux et c’est là que je suis tombée enceinte de notre deuxième enfant.

Quelle a été votre réaction ?

Disons que le moment était mal choisi. Je m’occupais de moins en moins de mon conjoint. Ça lui a ouvert la porte pour aller voir ailleurs. Je ne l’ai pas su tout de suite. On a eu notre deuxième enfant, mais je me sentais complètement seule. Ça n’a pas été facile. Après quelque temps, il a décidé de tout m’avouer parce qu’il n’était plus capable de vivre avec ça.

Comment avez-vous réagi ?

J’ai trouvé ça très dur, mais après analyse, je me suis rendu compte que je l’avais complètement laissé tomber. Je ne dis pas que c’est 50/50 l’adultère, mais c’est peut-être 80/20, parce que l’autre personne aussi a rapport là-dedans. J’ai donc décidé de tourner la page et de continuer dans cette relation-là, parce que je voyais tout son potentiel.

Malgré de nombreuses épreuves, Isabelle Côté et Jean-Marc Giguère célèbrent aujourd’hui même leur 18e anniversaire de vie commune.
Photo courtoisie

Avez-vous été capable de pardonner complètement ?

Oui et ça nous a rapprochés énormément par après, mais ma mère est ensuite venue habiter chez nous pendant quatre ans et on ne savait vraiment pas dans quoi on s’embarquait. Ç’a failli briser notre couple, encore une fois. Mon conjoint, qui aimait déjà la boisson, s’est mis à boire encore plus et plus régulièrement, alors c’est devenu un problème d’alcoolisme. Ça nous a beaucoup éloignés et malheureusement, il est retourné voir ailleurs. J’ai décidé de passer par-dessus une deuxième fois, parce qu’il a commencé à consulter et qu’il a arrêté la boisson.

Qu’est-ce qui a changé entre vous deux, depuis ?

Ça va faire 6 ans le 2 mars que mon conjoint a arrêté de boire, et c’est un nouvel homme depuis. Tous les jours de sa vie, il s’est donné comme mission de me prouver que j’étais la femme la plus merveilleuse. On a donc une nouvelle relation. Les gens qui nous rencontrent pensent qu’on est un nouveau couple, alors que ça fait 18 ans. Il y a du feu dans nos yeux, comme au début. Maintenant, on prend du temps pour nous, ce qu’on n’avait jamais fait avant. On fait des activités ensemble et on va même passer une nuit à l’hôtel très souvent, pour se retrouver. On passe beaucoup plus de temps ensemble.

Qu’avez-vous appris de ces épreuves ?

Qu’il faut se parler, se dire les vraies affaires. La communication est la clé de tout. Il ne faut rien se cacher, non plus, même si ça peut faire mal. L’honnêteté est ce qui nous soude ensemble, aujourd’hui. On est un couple invincible, c’est comme ça que je le ressens. C’est vraiment l’homme de ma vie. Après tout ce qu’on a vécu, il n’y a plus rien à notre épreuve.