/investigations/techno
Navigation

Le bordel informatique s'empare de nouveau du site internet du ministère de l’Immigration

Coup d'oeil sur cet article

Mardi matin, le ministère de l’Immigration du Québec a encore frustré des dizaines de milliers d’immigrants aux quatre coins du globe qui voient leur rêve de s’implanter chez nous être de plus en plus saboté par l’incurie informatique.

Mardi, c’était le grand jour pour ces 42 000 travailleurs étrangers hautement qualifiés qui pouvaient, dès 8 h 30, déposer officiellement leur dossier de candidature afin de s’établir au Québec. Les 2800 dossiers conformes les plus rapides obtiennent les places.

C’était un jour important pour le ministère de l’Immigration, qui activait pour la première fois la fonction dépôt des candidatures de sa plateforme informatique Mon projet Québec. Pour la première fois, Québec accepte des dossiers en ligne au lieu de formulaires papier.

Mais le Ministère a échoué à son jour J. Le système informatique s'était planté près d’une heure après l’activation.

 

En raison du succès?

Le Ministère refuse toujours de reconnaître son dérapage. D’ailleurs, le message d’erreur du Ministère, sur le site internet, n’était pas que le système connaissait des difficultés, mais plutôt qu’«en raison d’un intérêt marqué pour le Québec et d’un achalandage élevé, le site Mon projet Québec est hors service pour le moment».

Rapidement, le compte Twitter du Ministère a été la cible de plusieurs moqueries des candidats de partout dans le monde.

«Je comprends mieux pourquoi vous recherchez des informaticiens», lance à la blague un candidat étranger. «Chaos total», «insupportable», «l’an 1602», «hyper frustrant», «honte»,«SVP faites quelque chose pour nous» ; voilà comment le Québec, dans une avalanche de messages Twitter, est perçu à travers le monde avec cet échec.

Le système ne peut permettre qu'un achalandage de 500 internautes. Mais c’est un trafic 84 fois plus grand qui devait tenter de se connecter mardi matin.

 

Un bris technique

Vers 11 h, mardi, le Ministère a renvoyé un autre message Twitter annonçant que finalement, «un bris technique a empêché la mise en ligne de Mon projet Québec». Le Ministère est donc venu confirmer que ce n’était pas l’achalandage qui a causé le problème, mais plutôt un bris. Le système a donc été fermé et sera relancé d'ici quelques jours avec un avis de 24 heures pour les candidats.

En entrevue, le porte-parole du Ministère, Jonathan Lavallée, a expliqué qu’un serveur s’est brisé durant la nuit et que le problème n’avait finalement aucun lien avec l’achalandage. Le message Twitter du Ministère qui attribuait le problème à l’intérêt marqué et l’achalandage a donc été retiré.

Le 25 janvier dernier, c’était la date limite pour permettre aux candidats de créer un compte sur Mon Projet Québec afin d’être admissibles à déposer leur candidature mardi matin. Nous avions alors révélé que plusieurs candidats n’avaient même pas été capables de se créer un compte malgré des jours de tentatives de clics. Pour illustrer la situation, c’est comme si ces candidats étaient incapables de se payer un billet de loto. Et mardi matin, c’était le tirage, mais le boulier était défectueux.