/news/society
Navigation

Les Clercs de Saint-Viateur et l’Institut Raymond-Dewar verseront 30 millions de dollars aux victimes d'agressions sexuelles

Coup d'oeil sur cet article

Plus de 150 sourds ayant été abusés sexuellement par les Clercs de Saint-Viateur il y a des décennies recevront un dédommagement record de 30 millions $, du jamais-vu au Québec.

«(Cela) représente de loin l’indemnisation la plus élevée jamais payée au Québec pour des agressions sexuelles commises sur des mineurs», s’est réjoui Me Robert Kugler qui défendait les victimes des religieux.

Les agressions ont commencé dans les années 1940, et le manège des Clercs de Saint-Viateur a duré 42 ans, à l’ancienne Institution des Sourds de Montréal située sur le boulevard Saint-Laurent.

«Nous souhaitons que ce règlement puisse non seulement aider les victimes de notre groupe, mais également donner confiance aux autres victimes dans notre système de justice», a ajouté Me Pierre Boivin qui a également agi dans le dossier.

En vertu de l’entente, les Clercs de Saint-Viateur verseront 20 millions $, tandis que l’Institut Raymond-Dewar versera pour sa part 10 millions $ aux victimes.

Lumière

Avec ce règlement, les victimes auront enfin une chance de tourner la page, explique Carlo Tarini, directeur des communications à l’Association des victimes de prêtres.

«Les victimes voient la lumière au bout du tunnel après avoir vécu des actes traumatisants qui ont hypothéqué leur vie, explique-t-il. Après cinq ans de bataille, on a démontré qu’elle méritait d’être entreprise.»

M. Tarini se réjouit d’autant plus qu’à l’époque, quand des victimes ont dénoncé, elles n’ont pas été crues.

Pire encore, dit-il, les victimes passaient pour des fous.

«On dit que les crimes contre les enfants sont les pires. Alors, quand il s’agit d’enfants lourdement handicapés, c’est un double scandale», ajoute-t-il.

Pas de contestation

Fait à noter, les plaignants n’auront pas à défendre leur version des faits lorsque viendra le temps d’évaluer les dommages propres à chaque victime.

En effet, contrairement à d’autres procédures du même genre par le passé, le processus de réclamation sera «simplifié et confidentiel», a expliqué Me Kugler tout en soulignant que les victimes souhaitaient autant que possible rester anonymes.

Chaque victime touchera en moyenne 200 000 $, selon les dommages subis.

Ni les Clercs de Saint-Viateur ni les avocats de l’Institut Raymond-Dewar n’ont répondu aux demandes d’entrevues du Journal.