/lifestyle/psycho
Navigation

Contre vents et marées

L’histoire d’Evelyne Stefanato et Joe Bendin

amour
Photo courtoisie Evelyne Stefanato et Joe Bendin ont traversé bien des rapides avant d’arriver au fleuve tranquille de la retraite.

Coup d'oeil sur cet article

Mariés depuis plus de 30 ans, Evelyne Stefanato, 50 ans, et Joe Bendin, 70 ans, ont surmonté plusieurs tempêtes. Malgré tout, ils ont toujours su garder la tête hors de l’eau. Aujourd’hui, plus forts et plus soudés que jamais, ils naviguent ensemble sur le fleuve de la retraite, la tête remplie de souvenirs de ces années folles de passion.

 

Tout d’abord, comment vous êtes-vous rencontrés ?

Nous nous sommes rencontrés à l’aéroport de Dorval. J’avais un emploi d’été comme agente d’information et lui travaillait pour une compagnie aérienne. Il venait souvent luncher à l’aéroport ou tout simplement faire un tour pour regarder les filles, alors c’est comme ça qu’on s’est rencontrés. J’avais 18 ans, ça fait longtemps...

Comment votre amour a-t-il évolué ?

Ç’a commencé par une passion complètement folle. Malgré le fait que la passion intense ait été très longue, ça s’est essoufflé un peu avec l’âge, la préménopause et tout ce que la vie nous jette en pleine face. Ça fait en sorte que toutes ces ardeurs-là ­diminuent avec les années.

Ressentez-vous la différence d’âge de vingt ans entre vous ?

Aujourd’hui, oui. C’est certain qu’on n’est plus sur le même tempo, côté physique. On fait moins d’activités, parce que mon mari est aux prises avec un problème de disques effrités et il a de la misère à marcher. Ça a beaucoup ralenti nos activités de couple depuis six mois.

Comment vivez-vous la retraite ensemble ?

J’ai dû prendre une préretraite en catastrophe, avant l’âge de la ­retraite, à cause d’un problème d’épaule. On s’est donc retrouvés très tôt tous les deux sous un même toit, 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Moi qui ai été agente de bord ­pendant 25 ans, un travail qui ­m’obligeait à beaucoup voyager et à être loin de la maison, j’ai trouvé ça extrêmement difficile. On a dû ­établir de nouveaux paramètres: laisse-moi souffler quand j’en ai ­besoin. Si je veux partir deux ou trois jours, laisse-moi partir et je te promets de mieux revenir.

Quels sont les secrets de la longévité d’un couple ?

Ne pas se chicaner pour l’argent. Nous, on a toujours été très indépendants avec nos comptes de banque. Il a son argent et j’ai le mien. On n’a ­jamais mélangé nos avoirs. Encore aujourd’hui, je n’ai aucune idée du montant qu’il a en banque et vice versa. C’est un gros stress de moins pour le couple. Ensuite, pour passer plusieurs années ensemble, il faut vraiment que tu aies une belle complicité sexuelle, sinon, ça va finir par effriter un couple. Ce sont les deux choses qui nous ont probablement tenus toutes ces années.

Comment imaginez-vous la suite ?

On va probablement mourir ensemble. Après plus de 30 ans, on a nos petites habitudes, on a beaucoup de souvenirs et on a passé beaucoup de tempêtes.