/sports/hockey
Navigation

Les Sags remportent leur 3000e match

Julio Billia a stoppé 31 des 32 lancers auxquels il a fait face jeudi soir face à l’Océanic de Rimouski.
Photo roger gagnon Julio Billia a stoppé 31 des 32 lancers auxquels il a fait face jeudi soir face à l’Océanic de Rimouski.

Coup d'oeil sur cet article

Les Saguenéens se sont fait jouer le même tour que lors du dernier match, jeudi soir, mais cette fois, ils ont été en mesure de repartir avec les précieux deux points.

La formation chicoutimienne a du même coup célébré de belle façon le 3000e match de son histoire en offrant à ses partisans et aux anciens une victoire de 2 à 1 en fusillade face à l’Océanic de Rimouski.

En avance 1 à 0 dans la dernière minute de jeu, les locaux ont vu leurs adversaires créer l’égalité avec 33 secondes à faire par l’entremise de la palette du bâton de Dylan Montcalm. Quelques secondes auparavant, Mark Bzowey avait raté une occasion en or de sceller l’issue de la partie, alors qu’il avait pourtant une cage déserte devant lui.

«J’ai trouvé que notre exécution était lente et difficile, tout comme notre avantage numérique [0 en 7]. J’ai aimé notre discipline. On a trouvé une manière de l’emporter. Il n’y avait aucun manque d’effort là. On a travaillé 60 minutes de temps. C’était un gros challenge mental et je pense qu’on l’a bien relevé», a commenté l’entraîneur-chef des Bleus Yanick Jean dans son point de presse d’après-match.

Du côté adverse, le pilote des Bas-Laurentiens, Serge Beausoleil, estimait que sa troupe ne s’était pas montrée sur son meilleur jour.

«C’est un match qui a été moyen pour nous, je dirais. On a manqué d’énergie sur la rondelle. On est capables de mieux faire que ça. Je pense que les Saguenéens ont été plus solides que nous ce soir [jeudi]», a-t-il avoué honnêtement après la rencontre.

En vitesse

Jonathan Bourcier a inscrit le seul but des Sags en temps régulier. En tirs de barrage, Jake Smith et Nicolas Roy ont déjoué Louis-Philip Guindon, tandis que Julio Billia n’a cédé que devant Tyler Boland.

Une vingtaine d’anciens joueurs, entraîneurs et dirigeants des Saguenéens ont pris part à la cérémonie et à la mise en jeu protocolaire avant la partie. L’ancien entraîneur-chef Richard Martel a été le plus chaudement ovationné par la foule, qui ne l’a visiblement pas oublié. Même la candidate de La Voix, Sophia-Rose Boulanger était présente sur place au Centre Georges-Vézina, elle qui a interprété l’hymne national.