/entertainment/music
Navigation

Le magasin d’instruments de musique Italmelodie ferme ses portes

Tout semble indiquer que le célèbre magasin de musique de la rue Jean-Talon Est ait définitivement fermé ses portes.
Capture d'écran / Google Maps Tout semble indiquer que le célèbre magasin de musique de la rue Jean-Talon Est ait définitivement fermé ses portes.

Coup d'oeil sur cet article

Plusieurs clients du célèbre magasin d’instruments de musique de la rue Jean-Talon Est se sont butés dans les derniers jours à des portes barrées et à des fenêtres placardées.

Dans la vitrine, une affiche manuscrite annonce que «le magasin sera fermé aujourd’hui pour inventaire». Aucune réponse au numéro de téléphone ni à l’adresse courriel affichés sur son site web. Même la page Facebook d’Italmelodie semble s’être subitement volatilisée.

Bien qu'aucune annonce officielle n'ait encore été faite par les propriétaires, tout indique que l'incontournable rendez-vous des musiciens et mélomanes montréalais ait définitvement fermé boutique.

Depuis plusieurs jours, une affiche manuscrite apposée dans la vitrine indique que «le magasin sera fermé aujourd'hui pour inventaire».
Courtoisie: Frédéric Mercier
Depuis plusieurs jours, une affiche manuscrite apposée dans la vitrine indique que «le magasin sera fermé aujourd'hui pour inventaire».

 

 

Une fermeture définitive?

Sur son blogue Coolopolis, le journaliste indépendant Kristian Gravenor a annoncé jeudi la fermeture définitive du magasin.

«Ouvert depuis 1970, le magasin ne parvenait plus à joindre les deux bouts et a dû fermer ses portes définitivement», peut-on y lire.

Malgré plusieurs générations de clients fidèles, la réputation du magasin s’était quelque peu détériorée au cours des dernières années, rapporte Gravenor. Il cite notamment quelques commentaires laissés en ligne par des clients insatisfaits :

«Probablement un des pires magasins de musique à Montréal!», écrit-un utilisateur déçu.

«Cher Italmelodie, vous me prenez pour un imbécile!», se plaint un autre client frustré.

Selon un ancien employé, les propriétaires d’Italmelodie n’ont jamais vraiment su s’ajuster aux nouvelles réalités du marché, ce qui, combiné à leur manque de leadership, aurait ultimement mené à leur perte.

 

L’école de musique restera ouverte

L’école de musique adjacente à la boutique pourrait toutefois rester ouverte, selon l’instructeur de piano Ron Harris, directeur de l'école de musique d’Italmelodie depuis 13 ans.

«Dans ses belles années [...], c’était plus qu’un magasin de musique, c’était une partie intégrante du tissus culturel de la Petite Italie, de Montréal, du Québec et du Canada», déplore-t-il.

 

Un demi-siècle de musique

Ouvert dans les années 1960, puis racheté par Flavio Zeffiro, l'actuel propriétaire, et son frère Mario en 1971, Italmelodie a vu passer un nombre incalculable de musiciens professionnels et amateurs (dont l’auteur de ces lignes) au fil des décennies. Il n’était pas rare d’y croiser des personnalités bien connues du public.