/24m/city
Navigation

Les bouteilles d'eau vouées à disparaître?

Les bouteilles d'eau vouées à disparaître?
Photo 24 heures, Marie Christine Trottier

Coup d'oeil sur cet article

Des citoyens et des commerçants ont été pris par surprise lorsque le maire Denis Coderre a annoncé lundi matin que les bouteilles de plastique pourraient être abolies sur le territoire de la Ville dans les prochaines années.

Le maire Denis Coderre a évoqué cette idée lorsqu’il a confirmé l'abolition des sacs de plastique à Montréal le 1er janvier 2018.

«La question du sac de plastique, c’est une chose. Après ça, on va s’enligner sur les bouteilles d’eau. La question des bouteilles d’eau aussi ça va être essentiel», a-t-il indiqué.

L'utilisation des bouteilles d'eau à usage unique pourrait donc être étudiée par la Commission de l'environnement de la Ville. Le maire n'a toutefois pas voulu donner de détails supplémentaires ou de date précise.

Beaucoup d’interrogations

Certains clients et commerçants interrogés par le 24 Heures voient mal comment Montréal pourrait concrètement bannir les bouteilles.

Un commis du dépanneur de la station Beaubien explique que la plupart des bouteilles d'eau sont vendues l'été. Il craint que les clients de la STM s'exposent à des blessures si le plastique est remplacé par le verre, par exemple.

Un des clients du même dépanneur estime que c'est une interdiction plus difficile à implanter que pour les sacs de plastiques. Il souhaiterait une mesure intermédiaire, comme une consigne sur les bouteilles, afin de favoriser leur recyclage.

À la fruiterie 545, le propriétaire croit que cette idée est «extrême» : «Environ 90 % des bouteilles sont en plastique, croit Éric Dubé. En hiver, je n’en vends pas beaucoup, mais l’été, c’est environ 300 à 400 par semaine. C’est pas tout le monde qui traîne sa bouteille avec soi.»

Pas assez rapide?

De son côté, le porte-parole de Projet Montréal en matière d’environnement, Sylvain Ouellet, aurait aimé que la Commission recommande le bannissement des bouteilles en même temps que les sacs de plastiques.

«Est-ce que Denis Coderre se prépare une annonce à chaque année pour interdire les sacs de plastiques, les bouteilles, le styromousse... On aurait tout pu faire ça de front.»

Le 24 Heures n’a pas obtenu de retour de la part du cabinet du ministre de l’Environnement, David Heurtel.


Bouteilles de plastiques bannies : Concord, au Massachusset

Interdiction de vente dans les propriétés municipales : Ajax, Burlington, Cornwall, London, Newmarket, Niagara Falls, Oakville, Oshawa, Peterborough, St. Catharines, Windsor, Waterloo, Nelson, Victoria, Vancouver, Toronto

Interdiction des capsules de café individuelles dans les propriétés municipales : Hambourg, Allemagne