/misc
Navigation

53 %, c’est assez pour être fonctionnaire

Tablette
Illustration Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Peu d’étudiants peuvent se vanter de ne pas avoir échoué à un examen avec un résultat de 53%. Mais pour devenir informaticien dans la fonction publique, c’est la note de passage.

On vient tout juste d’obtenir les résultats des examens qu’a fait passer le gouvernement aux milliers de personnes qui ont donné leur candidature pour devenir informaticien dans la fonction publique. Les résultats sont sortis ce matin.

Rappelons que l’ancien président du Conseil du trésor, Martin Coiteux, a entamé à l’automne dernier le recrutement de 500 nouveaux informaticiens à l’interne. Selon nos informations, Québec pourrait lancer le recrutement d’au moins 500 autres. M. Coiteux voulait réduire la dépendance du gouvernement aux consultants privés. D’ailleurs cette restructuration et ce rapatriement à l’interne du gouvernement ont plongé les firmes informatiques privées dans crise qui a déjà coûté près d’un millier d’emplois seulement dans la région de Québec.

Au total, 5286 informaticiens ont envoyé leur dossier de candidature, dont plus de 40 % avaient plus de dix ans d’expérience. En janvier, ils ont réalisé un premier examen. Ceux qui ont obtenu la note de passage peuvent passer à l’étape des entrevues.

L’examen ne visait pas les compétences des candidats en informatique, mais plutôt les «habiletés professionnelles» et le «jugement situationnel, personnel, professionnel». L’évaluation des compétences en informatique se fera lors de la ronde d’entrevues.

Les candidats ont visiblement connu des difficultés avec le questionnaire, puisque le gouvernement a fixé à 53 % la note de passage.